Plan du site

Condamnation à mort pour apostasie d'une femme enceinte au Soudan

ACTU du 11 mai 2014
Pays :
Meriam Yahia Ibrahim Ishag (ou Meriam Yehya Ibrahim), jeune femme enceinte de huit mois est condamnée à mort pour apostasie le 11 mai. Née d'un père musulman et d'une mère chrétienne orthodoxe, elle avait quatre jours pour se repentir d'avoir déclarée qu'elle était chrétienne et non musulmane ; sa condamnation à mort a donc été confirmée. Le tribunal l'a également condamnée à 100 coups de fouet pour "adultère" et a annulé son mariage avec un homme chrétien.

Elle est emprisonnée avec son premier enfant, âgé de 20 mois.

L'annonce de cette condamnation à mort a donné lieu à de très nombreuses réactions internationales.
Partager…

Données techniques

ID7423
Type de document (code)actu
TitreCondamnation à mort pour apostasie d'une femme enceinte au Soudan
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication11 mai 2014
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLibération d'une femme qui avait été condamnée à mort pour apostasie au Soudan, Soudan: Kerry inquiet du sort de la chrétienne condamnée à mort, Pour les églises chrétiennes du Soudan, "la condamnation de Mariam Yehya Ibrahim est une persécution directe contre les chrétiens", Une Soudanaise condamnée à mort pour apostasie sera libérée bientôt, Soudan : la chrétienne condamnée à mort reçoit la visite de son mari, Soudan: condamnée à mort pour apostasie, elle accouche en prison, Soudan - Condamnation de la part des églises chrétiennes de la peine de mort infligée à une chrétienne accusée d'apostasie
OrganisationsSophie Fotiadi (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + crime religieux (apostasie, blasphème,...) + enfants de condamnés à mort + femme + femme enceinte + réactions internationales
ZonegéosSoudan