Plan du site

Déclaration du porte-parole de l'Union européenne sur l'exécution au Japon

140626/03
déclaration du 26 juin 2014 - Union européenne
Pays :
Bruxelles, le 26 juin 2014

"Nous regrettons profondément l'exécution au Japon, ce jour, du condamné à mort Masanori Kawasaki. Cela porte à seize le nombre de personnes exécutées depuis la fin, en septembre 2012, d'un moratoire de fait de plus de deux ans.

L'Union européenne est opposée à l'utilisation de la peine capitale dans tous les cas et dans toutes les circonstances, et a toujours plaidé pour son abolition universelle. L'UE estime que la peine de mort est cruelle et inhumaine et que son abolition est indispensable pour protéger la dignité humaine.

Tout en reconnaissant la gravité du crime en cause, elle invite une nouvelle fois les autorités japonaises à envisager un moratoire sur les exécutions et à susciter un débat public approfondi sur l'abandon de la peine capitale, conformément à la tendance mondiale."
Partager…

Données techniques

ID7499
Type de document (code)
TitreDéclaration du porte-parole de l'Union européenne sur l'exécution au Japon
Description(non défini)
Référence140626/03
Date de publication26 juin 2014
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsNouvelle exécution d'un condamné à mort au Japon
OrganisationsUnion européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + réactions internationales
ZonegéosJapon