Plan du site

Le Bélarus ne peut se rapprocher de l'APCE tant que la peine de mort y est appliquée

communiqué de presse du 15 mai 2014 - Conseil de l'Europe
"Les efforts du Bélarus pour se rapprocher de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), resteront vains et stériles tant que la peine de mort sera appliquée à des citoyens bélarusses", ont déclaré deux rapporteurs de l'APCE suite à l'exécution de Hryhoriy Yuzepchuk.

Dans une déclaration jointe, Andrea Rigoni (Italie, ADLE), rapporteur sur la situation au Bélarus et Marietta Karamanli (France, SOC), rapporteure sur l'abolition de la peine de mort, ont ajouté : "Le meurtre et la peine capitale ne peuvent jamais être mis en balance, comme si l'un compensait l'autre. Lorsque l'Etat lui-même tue, le précepte "Tu ne tueras point" perd de sa force, n'ayant plus le caractère absolu d'un droit fondamental de l'homme. Cela est et restera non-négociable pour notre Assemblée".
Partager…

Données techniques

ID7502
Type de document (code)communique
TitreLe Bélarus ne peut se rapprocher de l'APCE tant que la peine de mort y est appliquée
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication15 mai 2014
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsUne deuxième exécution capitale annoncée au Bélarus en 2014
OrganisationsConseil de l'Europe (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + réactions internationales
ZonegéosBélarus (Biélorussie)