Plan du site

Un infirmier condamné à mort pour un avortement mortel au Kenya

dépêche de presse du 25 septembre 2014 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Un infirmier kényan a été condamnée à mort jeudi à Nairobi pour avoir réalisé un avortement sur une jeune femme qui est décédée des suites de l'opération.

L'infirmier, Jackson Namunya Tali, 41 ans, était accusé d'avoir opéré la jeune femme, Christine Atieno, en juillet à l'hôpital de Gachie, à une quinzaine de kilomètres de la capitale Nairobi.

Devant le tribunal, il a reconnu avoir ausculté la jeune femme, mais nié avoir procédé à l'avortement, un acte illégal au Kenya. Selon lui, Christine Atieno s'était déjà fait avorter au moment de la consultation.

Sa version des faits n'a pas convaincu le juge Nicholas Ombija, qui a remarqué que la jeune femme semblait en bonne santé et ne saignait pas quand elle est arrivée à l'hôpital, mais qu'elle est morte d'une hémorragie.

Si des peines de mort continuent d'être prononcées au Kenya, le pays d'Afrique de l'Est n'a dans les faits plus exécuté de condamné depuis 1987. En 2009, le président de l'époque Mwai Kibaki avait commué plus de 4.000 peines capitales en peines de prison à vie.
Partager…

Données techniques

ID7732
Type de document (code)depeche
TitreUn infirmier condamné à mort pour un avortement mortel au Kenya
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication25 septembre 2014
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort
ZonegéosKenya