Plan du site

Bangladesh : le vice-président du parti Jamaat condamné à mort pour crimes de guerre

dépêche de presse du 18 février 2015 - Xinhua
Pays :
DACCA, 18 février (Xinhua) -- Le tribunal des crimes de guerre du Bangladesh a condamné à mort le vice-président du parti Jamaat-e-Islami pour trois chefs d'accusation de crimes commis durant la Guerre de libération du pays en 1971.

Le Tribunal pénal international (ICT-2) a reconnu le vice-président du Jamaat, Abdus Subhan, coupable d'avoir collaboré avec les forces pakistanaises et d'avoir commis des crimes de guerre, dont des massacres.

Le tribunal a prononcé son verdict mercredi après-midi dans un cas de crime contre l'humanité, imposant la peine de mort à M. Subhan, actuellement incarcéré.

Le conseil de l'ICT-2, composé de trois membres, a lu le résumé du verdict dans une salle d'audience bondée en présence d'une foule impressionnante composée notamment de journalistes et d'avocats, sous des mesures de sécurité renforcées à l'intérieur et autour du tribunal.

Le leader du Jamaat, 79 ans, a également été condamné à la prison à vie pour deux chefs d'accusation et à cinq ans d'emprisonnement pour un troisième.

Il a été accusé en décembre dernier de 9 chefs d'accusation de crimes contre l'humanité, incluant de la torture, des massacres et des viols.
Partager…

Données techniques

ID8027
Type de document (code)depeche
TitreBangladesh : le vice-président du parti Jamaat condamné à mort pour crimes de guerre
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication18 février 2015
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsNouvelle condamnation à mort prononcée par un tribunal spécial au Bangladesh pour des crimes datant de 1971
OrganisationsXinhua (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort
ZonegéosBangladesh