Plan du site

La Chine et la Suisse mènent un dialogue sur les droits de l'homme

communiqué de presse du 4 mars 2015 - Département fédéral des affaires étrangères - Suisse - Suisse
Pays :
Berne, 04.03.2015 - Les 3 et 4 mars 2015, les délégations chinoise et suisse se sont rencontrées à Berne pour la 13e session du dialogue bilatéral sur les droits de l'homme. L'atmosphère constructive et le cadre confidentiel dans lesquels s'est déroulé le dialogue ont favorisé la tenue d'un débat ouvert et critique sur les différences de points de vue en matière d'état de droit et de justice pénale ainsi que de coopération internationale dans le domaine des droits de l'homme, et d'implication de la société civile.

Une grande partie de cette 13e session du dialogue a été consacrée à l'importance de l'état de droit. A ce titre, les systèmes judiciaire et carcéral, y compris la question de l'abolition de la peine de mort, ont fait l'objet d'une attention particulière. Les discussions ont également porté sur la coopération des deux pays avec le Conseil des droits de l'homme et les organes de traités sur les droits de l'homme, sur le rôle de la société civile indépendante et l'importance de son implication dans ces mécanismes internationaux, ainsi que sur la situation des minorités. La Suisse a également profité du dialogue pour expliquer le rôle des droits de l'homme dans l'économie et souligner le rôle central des principes directeurs relatifs aux entreprises et aux droits de l'homme de l'ONU. Chaque point à l'ordre du jour a permis d'aborder des situations concrètes et d'évoquer les possibilités d'un échange entre experts.

Placée sous la conduite de Nicole Wyrsch, ambassadeur en charge des questions de politique des droits de l'homme au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), la délégation suisse était composée de représentantes et représentants du DFAE, de l'ambassade de Suisse en Chine, du Département fédéral de justice et police (DFJP), du Département fédéral de l'intérieur (DFI) ainsi que du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR).

A l'issue du dialogue proprement dit, qui a duré un jour, le secrétaire d'Etat Yves Rossier a reçu la cheffe de la délégation chinoise pour une visite de courtoisie. Il a rsouligné l'importance du dialogue sur les droits de l'homme et exprimé l'espoir que cet échange continuera d'être approfondi.

Pendant la deuxième journée de la visite, le chancelier de la ville de Berne, Jürg Wichtermann, a donné à la délégation chinoise un aperçu de la procédure régissant l'autorisation de manifestations en ville de Berne. A la Maison des religions, les membres de la délégation chinoise ont ensuite eu l'occasion de s'informer sur les défis et les pistes permettant la coexistence pacifique de différentes communautés religieuses en Suisse.

Lancé en 1991 à la demande de Pékin, le dialogue bilatéral sur les droits de l'homme entre la Suisse et la Chine a pour but de promouvoir la compréhension mutuelle et – dans la mesure du possible – de soutenir la réalisation de réformes et l'amélioration de la situation des droits de l'homme dans le pays partenaire. Le dialogue renforce donc aussi les relations bilatérales entre la Suisse et la Chine, qui ne cessent de s'intensifier. Outre les entretiens réguliers, le dialogue sur les droits de l'homme sert également de cadre à la coopération technique et à des projets menés avec la société civile.
Partager…

Données techniques

ID8099
Type de document (code)communique
TitreLa Chine et la Suisse mènent un dialogue sur les droits de l'homme
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication4 mars 2015
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielleSuisse
Documents parents
OrganisationsDépartement fédéral des affaires étrangères - Suisse (auteur)
Condamnés
Mots-clefs
ZonegéosChine + Suisse