Plan du site

Hongrie: le premier ministre relance le débat sur la peine de mort

dépêche de presse du 29 avril 2015 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Thème :
Budapest — Le premier ministre populiste hongrois, Viktor Orban, a relancé mardi le débat sur le rétablissement de la peine de mort dans son pays, une mesure formellement prohibée par le droit européen, mais exigée par l'opposition d'extrême-droite.
"La question de la peine de mort doit être remise à l'ordre du jour en Hongrie", a déclaré M. Orban, soulignant que la législation hongroise, déjà l'une des plus répressives d'Europe avec des peines incompressibles de prison à vie, n'était "pas suffisamment dissuasive".
Abolie en 1990, après le retour de la démocratie, la peine de mort ne peut être rétablie en Hongrie en vertu de la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne, à laquelle le pays a adhéré en 2004.

Ancienne figure de proue de l'opposition libérale au régime communiste, M. Orban a depuis son retour au pouvoir en 2010 régulièrement été taxé de tendances autocratiques. Avec le sujet de la peine de mort, il s'empare pour la deuxième fois en moins d'une semaine d'un cheval de bataille du parti ultranationaliste Jobbik, en pleine ascension dans les urnes. Vendredi, le gouvernement avait annoncé une "consultation" populaire en vue d'un durcissement de la législation sur les réfugiés.
Partager…

Données techniques

ID8240
Type de document (code)depeche
TitreHongrie: le premier ministre relance le débat sur la peine de mort
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication29 avril 2015
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLa commission des libertés civiles du Parlement aborde la situation en Hongrie, Juncker menace le Premier ministre hongrois Orban d'une bataille sur la peine de mort, Peine de mort: tancée par l'UE, la Hongrie assure ne pas prévoir de réintroduction, L'UE rappelle au Hongrois Orban qu'elle proscrit la peine de mort
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur), Union européenne
Condamnés
Mots-clefsgouvernement + volonté de rétablissement
ZonegéosHongrie