Plan du site

Algérie: douze condamnations à mort et deux à perpétuité pour un attentat en 2008

dépêche de presse du 27 mai 2015 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Thème :
Douze jihadistes en fuite ont été condamnés à mort mercredi en Algérie, et deux autres à la prison à vie pour leur implication dans un attentat à la bombe en 2008 qui a fait deux morts, dont un Français.

Selon l'agence de presse APS, les accusés étaient membres de Katibat el Arkam, considérée comme l'unité la plus dangereuse d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), responsable de plusieurs attentats dans la région de Boumerdès, à 50 km à l'est d'Alger.

Douze d'entre eux ont été condamnés à mort par contumace par le tribunal criminel d'Alger, tandis que deux autres, présents à l'audience, ont écopé de la réclusion à perpétuité.

Ils ont été reconnus coupables de "création d'un groupe terroriste armé, homicides volontaires avec préméditation et guet-apens."

Les deux accusés présents à l'audience, Khaled Asalah et Brahim Brahim, ont reconnu avoir fait partie de cette unité d'Aqmi et participé à plusieurs attentats.

Le 9 juin 2008, le directeur général de l'entreprise française de BTP Razel, chargée de la réparation d'un tunnel ferroviaire dans cette région, et son chauffeur algérien, avaient trouvé la mort dans un attentat dans la région de Beni Amrane.

Sept gendarmes qui escortaient le dirigeant français avaient également été blessés lors de cette attaque l'explosif.
Partager…

Données techniques

ID8331
Type de document (code)depeche
TitreAlgérie: douze condamnations à mort et deux à perpétuité pour un attentat en 2008
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication27 mai 2015
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + contumace + terrorisme
ZonegéosAlgérie