Plan du site

Instauration d'un moratoire sur les exécutions aux Philippines

déclaration du 3 avril 2000 - Union européenne
Pays :
DECLARATION DE LA PRESIDENCE AU NOM DE L'UNION EUROPENNE
(Bruxelles, 3 avril 2000)
Peine de mort

L'Union européenne considère que l'abolition de la peine de mort constitue une mesure importante pour assurer un plus grand respect de la dignité humaine et faire évoluer progressivement les Droits de l'Homme. Elle réaffirme qu'elle s'est donné pour objectif d'oeuvrer à son abolition partout dans le monde ou, tout au moins, à l'instauration d'un moratoire sur les exécutions, qui serait une première étape en vue de la réalisation de cet objectif.

Dans cet esprit, l'Union européenne se félicite de la décision prise par le président Joseph Estrada de déclarer un moratoire sur les exécutions et elle espère que cette décision sera reconduite après la fin de l'année et qu'elle pourrait marquer une étape importante sur la voie de l'abolition ultérieure de la peine de mort aux Philippines.

Les pays d'Europe centrale et orientale associés à l'Union européenne, Chypre et Malte, pays également associés, ainsi que les pays de l'AELE membres de l'Espace économique européen, se rallient à cette déclaration.
Partager…

Données techniques

ID839
Type de document (code)
TitreInstauration d'un moratoire sur les exécutions aux Philippines
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication3 avril 2000
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsMoratoire aux Philippines
OrganisationsUnion européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefsmoratoire
ZonegéosPhilippines