Plan du site

Tchad : dix membres de Boko Haram condamnés à mort

dépêche de presse du 28 août 2015 - Xinhua
Pays :
Thème :
N'DJAMENA, 28 août (Xinhua) -- Une dizaine de membres de la secte terroriste Boko Haram, impliqués dans les attentats-suicide perpétrés dans la capitale tchadienne il y a un mois et demi, ont été condamnés vendredi à la peine de mort par une cour criminelle spéciale.

Au cours de ce procès rapide ouvert mercredi, les dix accusés avaient reconnu leur appartenance à Boko Haram et leur implication dans la série d'attentats kamikazes qui ont fait 67 morts (dont 10 kamikazes) et 182 blessés et d'importants dégâts matériels, entre le 15 juin et le 11 juillet 2015, à N'Djaména la capitale tchadienne.

Le Parlement tchadien avait adopté, fin juillet 2015, une loi qui réprime sévèrement les auteurs ou complices des actes de terrorisme.

Mais faute d'une loi spécifique au moment de la commission des faits et la loi ne disposant que pour l'avenir, le parquet n'avait pu retenir que les griefs d'association de malfaiteurs, d'assassinats, de destruction volontaire à l'aide de substances explosives, de faux et usage de faux, de détention illégale d'armes et de munitions de guerre, de détention et consommation de substances psychotropes et complicité.

Parmi les condamnés, il y a un certain Mahamat Moustapha alias Bana Fanay que N'Djaména présente comme l'un des principaux responsables de Boko Haram et coordonnateur d'un réseau de trafic d'armes et de munitions entre le Tchad, le Cameroun et le Nigéria.
Partager…

Données techniques

ID8542
Type de document (code)depeche
TitreTchad : dix membres de Boko Haram condamnés à mort
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication28 août 2015
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsTchad : exécution des dix membres de Boko Haram condamnés à mort
OrganisationsXinhua (auteur)
Condamnés
Mots-clefsaugmentation du champ d'application pdm + condamnation à mort + terrorisme
ZonegéosTchad