Plan du site

Hans Vollenweider guillotiné il y a 75 ans à Sarnen

dépêche de presse du 9 octobre 2015 - Agence Télégraphique Suisse - ATS
Pays :
Il y a 75 ans, la justice civile condamnait pour la dernière fois un homme à mort en Suisse. Le Zurichois Hans Vollenweider a été guillotiné le 18 octobre 1940 à Sarnen. Depuis, la peine de mort a été abolie et la guillotine est au musée.

L'exécution du Zurichois en 1940 a provoqué une polémique. Le peuple suisse avait en effet approuvé l'abolition de la peine de mort avec 54% de "oui" en 1938, mais la loi révisée n'est entrée en vigueur qu'en 1942.

En juin 1939, Hans Vollenweider était en prison depuis 30 mois et il n'est pas rentré après une sortie qui lui avait été accordée. Peu de temps après, il a tué deux hommes et un policier pour se procurer de l'argent et des papiers.

Afin d'avoir des papiers, Hans Vollenweider a placé une petite annonce pour trouver un chauffeur. L'assassin et le chauffeur sont allés de Zurich à Lucerne dans une voiture volée. Il a tué le chauffeur en chemin et jeté son cadavre dans le lac de Zoug. Pour se procurer de l'argent, il a attaqué un postier et l'a tué, mais n'a emporté aucun butin.

L'assassinat du policier a eu lieu de le 23 juin 1939. Hans Vollenweider travaillait alors comme employé dans un hôtel à Sachseln (OW). Des soupçons se sont portés sur lui lorsque l'on a découvert deux de ses chemises tâchées de sang.

Le policier du village est alors venu pour contrôler Hans Vollenweider. Une rixe a éclaté entre les deux hommes. L'assassin a tiré sur le policier, qui est mort de ses blessures deux jours plus tard.

Le 20 septembre 1940, le tribunal cantonal d'Obwald a condamné le Zurichois à mort. Le Parlement obwaldien a refusé de lui accorder la grâce. La veuve du policier s'était pourtant prononcée contre l'exécution du meurtrier de son mari.

Hans Vollenweider a ensuite tenté de se suicider avec des éclats de verre. L'exécution a eu lieu le 18 octobre 1940 à Sarnen. Selon le chancelier de l'époque, l'assassin a finalement exprimé des remords avant d'être guillotiné.

Le condamné a été sorti de sa cellule les yeux bandés vers 02h00. Il a été conduit près de la prison, dans un atelier où était installée une guillotine apportée de Lucerne.

Ont assisté à l'exécution deux greffiers, deux représentants de l'Eglise, le médecin cantonal et des policiers. Le nom du bourreau est resté secret. Après l'exécution, le corps de l'assassin a été transporté en voiture jusqu'à l'Institut de médecine légale à Zurich.

La guillotine utilisée pour cette dernière exécution civile est exposée depuis 2003 dans le Musée d'histoire de Lucerne. C'est le seul exemplaire encore en Suisse. Cette guillotine dispose toujours de son couperet et de son emballage d'origine et du mode d'emploi.

Hans Vollenweider a été le dernier condamné à mort civil en Suisse. La justice militaire a connu la peine de mort pour les temps de guerre jusqu'en 1992 pour des délits comme la trahison, par exemple. La dernière condamnation à mort militaire date de 1944.

Une tentative de réintroduire la peine de mort pour les assassinats à caractère sexuel a échoué en 2012 par manque de signatures. Une initiative demandant le rétablissement de la peine de mort pour les trafiquants de drogue a connu le même sort en 1985.
Partager…

Données techniques

ID8569
Type de document (code)depeche
TitreHans Vollenweider guillotiné il y a 75 ans à Sarnen
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication9 octobre 2015
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence Télégraphique Suisse - ATS (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + histoire
ZonegéosSuisse