Plan du site

Congo/référendum : la majorité mobilise massivement les Congolais pour le "Oui"

dépêche de presse du 10 octobre 2015 - Xinhua
Pays :
BRAZZAVILLE, 10 octobre (Xinhua) -- Le Parti Congolais du Travail (PCT, au pouvoir) et ses alliés de la majorité présidentielle ont mobilisé samedi après-midi à Brazzaville plus de 30.000 personnes au cours d'un meeting pour dire "oui" au référendum constitutionnel du 25 octobre, a constaté un correspondant de Xinhua sur place.

La grande pluie qui s'est abattue dans la capitale congolaise n'a pas empêché les militants de la majorité à se rendre à ce meeting.

Le meeting a eu lieu à la place du boulevard Alfred Raoul, prise d'assaut par des milliers d'hommes et de femmes, portant des tee shirts, des pancartes et des banderoles avec des inscriptions : "Allons aux urnes", "Oui au référendum".

Une dizaine d'orateurs ont tour à tour invité la population à se rendre nombreuse aux urnes le 25 octobre prochain, dans la paix.

"Allez y nombreux dans les bureaux de vote pour dire oui au référendum constitutionnel. Le référendum est un pilier de la démocratie, c'est une initiative populaire", a déclaré le ministre de la Réforme foncière et du Domaine public, Pierre Mabiala, un des premiers responsables congolais à avoir demandé le changement de la Constitution.

Les Congolais sont convoqués aux urnes le 25 octobre pour le référendum constitutionnel.

La nouvelle Constitution prévoit un régime bicéphale, avec un président de la République et un Premier ministre. Elle abolit la peine de mort et ramène de 7 à 5 ans le mandat présidentiel, renouvelable deux fois.
Partager…

Données techniques

ID8601
Type de document (code)depeche
TitreCongo/référendum : la majorité mobilise massivement les Congolais pour le "Oui"
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication10 octobre 2015
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLa nouvelle constitution du Congo abolit la peine de mort
OrganisationsXinhua (auteur)
Condamnés
Mots-clefsabolition + constitution + référendum
ZonegéosCongo