Plan du site

Déclaration de la porte-parole au sujet de deux exécutions au Japon

151218_02_fr
déclaration du 18 décembre 2015 - Union européenne
Pays :
Bruxelles, 18/12/2015

Le Japon a procédé aujourd'hui à deux exécutions, qui sont venues s'ajouter à dix-neuf autres depuis mars 2012. L'UE n'a eu de cesse d'appeler les autorités japonaises à décréter un moratoire sur les exécutions, rappelant la période de 20 mois avant mars 2012, au cours de laquelle aucune exécution n'avait été enregistrée dans le pays.

L'Union européenne tient une position de principe ferme contre la peine de mort et s'oppose au recours à la peine capitale en toutes circonstances. La peine de mort est un châtiment cruel et inhumain dont l'effet dissuasif sur la criminalité n'a nullement été démontré. Nous continuerons d'œuvrer activement à son abolition à travers le monde.

L'UE se joint à tous ceux et celles qui, au Japon comme à l'étranger, ont prié le Japon de revoir en profondeur sa politique actuelle. Dans ce contexte, nous prenons en particulier note de la lettre publiée récemment, le 9 décembre 2015, par la Fédération japonaise des barreaux à ce sujet
Partager…

Données techniques

ID8670
Type de document (code)
TitreDéclaration de la porte-parole au sujet de deux exécutions au Japon
Description(non défini)
Référence151218_02_fr
Date de publication18 décembre 2015
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsUnion européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + réactions internationales
ZonegéosJapon