Plan du site

Chef chiite exécuté: le chef du Hezbollah dénonce le terrorisme de Ryad

dépêche de presse du 3 janvier 2016 - Agence mondiale d'information - AFP
Beyrouth - Le chef du puissant mouvement chiite libanais Hezbollah, Hassan Nasrallah, a accusé dimanche l'Arabie saoudite de terrorisme après l'exécution d'un dignitaire chiite saoudien.

Dans un discours retransmis sur la chaîne du Hezbollah, Al-Manar, il a estimé que la mise à mort samedi du cheikh Nimr, figure de la contestation contre le régime saoudien, dévoilait le vrai visage de l'Arabie saoudite, le visage despotique, criminel et terroriste.

Le chef chiite de 56 ans a été exécuté samedi avec 46 autres personnes, dont un Tchadien et un Egyptien, condamnées pour terrorisme. La plupart d'entre elles étaient des jihadistes d'Al-Qaïda. Nimr al-Nimr avait été condamné à mort en 2014 pour terrorisme, sédition, désobéissance au souverain et port d'armes.

C'est la famille régnante des Al-Saoud qui depuis des décennies enflamme les tensions entre chiites sunnites, a encore accusé Hassan Nasrallah dont le puissant mouvement est allié à l'Iran chiite.

Il faut faire attention à ne pas transformer la question en (conflit) sunnite-chiite, a-t-il cependant ajouté. Ceux qui ont tué le cheikh al-Nimr, ce sont les Al-Saoud.

Le chef du Hezbollah a estimé que l'exécution du cheikh Al-Nimr n'est pas quelque chose que l'on peut passer outre, absolument pas.

Dans le même temps, quelques dizaines de personnes se sont rassemblées devant le bâtiment des Nations unies dans le centre de Beyrouth, et devant l'ambassade d'Arabie saoudite, pour dénoncer l'exécution du cheikh Nimr. Ces rassemblements se sont déroulés sans incident.
Partager…

Données techniques

ID8678
Type de document (code)depeche
TitreChef chiite exécuté: le chef du Hezbollah dénonce le terrorisme de Ryad
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication3 janvier 2016
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsL'Arabie Saoudite exécute 47 personnes en un jour, dont Nimr Al-Nimr
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnéscheikh Nimr Baqer al-Nimr
Mots-clefsexécution + réactions internationales
ZonegéosArabie Saoudite + Liban