Plan du site

L'Alabama exécute un condamné avec un produit controversé

dépêche de presse du 22 janvier 2016 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Thème :
Christopher Brooks
L'État de l'Alabama, dans le sud des États-Unis, a exécuté son premier condamné à mort depuis 2013 jeudi soir, en utilisant un produit controversé.

Christopher Eugene Brooks, 43 ans, a été mis à mort par injection létale pour avoir violé une femme et l'avoir battue à mort en 1992, selon les médias locaux.

L'exécution s'est déroulée "exactement comme prévu", a précisé au site d'informations locales Al.com un porte-parole des prisons de l'État, Jeff Dunn, même si elle a été conduite avec un produit controversé, le midazolam.

Selon le centre pénitencier d'Atmore, en Alabama, Christopher Brooks est le premier condamné exécuté dans l'État depuis juillet 2013. Il est le troisième condamné exécuté depuis le début de l'année aux États-Unis après deux précédentes exécutions au Texas et en Floride.

En 2015, 28 condamnés ont été exécutés dans le pays, selon le Centre d'information sur la peine capitale (DPIC).
Partager…

Données techniques

ID8720
Type de document (code)depeche
TitreL'Alabama exécute un condamné avec un produit controversé
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication22 janvier 2016
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
CondamnésChristopher Brooks
Mots-clefsexécution + produits - injection létale
ZonegéosAlabama + Etats-Unis