Plan du site

Les législateurs veulent le maintien de la peine de mort au Swaziland

dépêche de presse du 16 mars 2016 - Agence de Presse Africaine - APA
Pays :
APA-Mbabane (Swaziland)
Le Commissaire de l'Union africaine aux droits de l'homme et des peuples, Pansy Tlakula, a recommandé au Swaziland d'abolir la peine de mort mais cette exhortation se heurte à la volonté des parlementaires d'imposer la peine de mort pour les personnes reconnues coupable d'assassinat, a constaté APA mercredi.

Lors d'une visite au Swaziland la semaine dernière, Tlakula a recommandé que le gouvernement swazi abroge la peine de mort dans le pays.

Cependant, les législateurs swazis font remarquer que la prévalence élevée des cas de violence à caractère sexiste requiert que la peine de mort reste en vigueur.

Ils soutiennent en outre que les parents n'élèvent plus leurs enfants, ajoutant qu'il y a donc un problème de décadence morale.

Selon le rapport de performance du Service de la police royale du Swaziland, les cas de violences contre les femmes et les enfants, souvent fatales, ont augmenté de 8% cette année.

Le vice-premier ministre, Paul Dlamini, a pour sa part affirmé que la solution à ce problème est l'adoption du projet de loi sur la violence basée sur le genre qui est déjà soumis au Parlement et non la peine de mort.
Partager…

Données techniques

ID8804
Type de document (code)depeche
TitreLes législateurs veulent le maintien de la peine de mort au Swaziland
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication16 mars 2016
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence de Presse Africaine - APA (auteur), Union Africaine
Condamnés
Mots-clefsgouvernement + parlement
ZonegéosSwaziland