Plan du site

Déclaration de la porte parole sur l'exécution de Syarhey Iwanow et la confirmation de la condamnation à mort de Sergei Khmelevsky

160507_01_fr
déclaration du 7 mai 2016 - Union européenne
Bruxelles, 07/05/2016

Malgré les nombreux appels lancés par l'Union européenne, une nouvelle exécution a eu lieu en Biélorussie. Le cas de Syarhey Iwanow, condamné à la peine de mort par la Cour suprême de Biélorussie en mars 2015, est particulièrement choquant car son recours devant le Comité des droits de l'homme des Nations unies était pendant.

La peine de mort prononcée à l'encontre de Sergei Khmelevsky a quant à elle été confirmée par la Cour suprême le 6 mai.

L'Union européenne est opposée à la peine capitale, qui n'a aucun effet dissuasif et représente une négation inacceptable de la dignité et de l'intégrité humaines. Au cours des dernières décennies, de nombreux pays ont pris conscience que la peine de mort ne peut se justifier en aucune circonstance et ont cessé de l'appliquer.

Nous attendons de la Biélorussie, seul pays en Europe à appliquer encore la peine capitale, qu'elle s'associe à un moratoire mondial sur cette peine, premier pas vers son abolition.
Partager…

Données techniques

ID8890
Type de document (code)
TitreDéclaration de la porte parole sur l'exécution de Syarhey Iwanow et la confirmation de la condamnation à mort de Sergei Khmelevsky
Description(non défini)
Référence160507_01_fr
Date de publication7 mai 2016
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsDéclaration de la porte-parole sur une condamnation à la peine de mort en Biélorussie, Exécution en Biélorussie
OrganisationsComité des droits de l'homme, Union européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + exécution + réactions internationales
ZonegéosBélarus (Biélorussie)