Plan du site

Reynders veut geler les négociations avec la Turquie tant que la peine de mort est évoquée

dépêche de presse du 11 août 2016 - Belga - Agence Télégraphique Belge de Presse
Pays :
Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR) veut geler les négociations d'adhésion de la Turquie à l'UE tant que l'incertitude demeure sur la réintroduction de la peine de mort en Turquie, a-t-il déclaré jeudi à Radio 1.

"La peine de mort est clairement une ligne rouge. Il est impossible de réintroduire la peine de mort en Turquie et de continuer à négocier", a-t-il estimé. Le ministre des Affaires étrangères propose de geler les négociations d'adhésion tant que l'incertitude demeure sur la réintroduction de la peine capitale.

Le ministre met en garde la Turquie contre une trop grande pression sur l'Europe. "Cette pression a des limites", a-t-il commenté. "Il y a tellement de craintes par rapport aux relations entre la Turquie et la Russie qu'il faut un débat à ce sujet au sein de l'UE, mais aussi à l'OTAN."

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID9044
Type de document (code)depeche
TitreReynders veut geler les négociations avec la Turquie tant que la peine de mort est évoquée
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication11 août 2016
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsBelga - Agence Télégraphique Belge de Presse (auteur)
Condamnés
Mots-clefsgouvernement + réactions internationales + volonté de rétablissement
ZonegéosBelgique + Turquie