Plan du site

Pyongyang aurait exécuté en public 6 responsables de la défection en masse

dépêche de presse du 29 juillet 2016 - Agence de presse Yonhap
Pays :
SEOUL, 29 juil. (Yonhap) -- Suite à la défection de 13 employés du restaurant nord-coréen Ryukyong à Ningbo en Chine en avril dernier, Choi Sung-yong, le représentant de l'Association des familles de personnes enlevées par la Corée du Nord, a prétendu que six responsables de cette affaire ont été exécutés en public en mai dernier.

Citant une source qui fait fréquemment des allers-retours entre Pyongyang et Pékin, Choi a indiqué à Yonhap ce vendredi que «d'après la nouvelle transmise par cette source, six responsables de cette défection de masse, dont l'instructeur de sécurité (agent du ministère de la Sécurité d'Etat), ont été exécutés en public le 5 mai dernier à l'école militaire générale de Kang Kon à Pyongyang sur ordre de Kim Jong-un».

«L'exécution s'est déroulée en présence de 80 cadres du ministère de la Sécurité d'Etat, du Bureau général de reconnaissance, du ministère des Affaires étrangères et du ministère des Forces armées populaires ainsi que d'une centaine de membres de familles de travailleurs envoyés à l'étranger», a ajouté Choi.

Le 7 avril 2016, 13 personnes sur un total de 20 employés qui travaillaient dans un restaurant nord-coréen à Ningbo, dans la province du Zhejiang située au sud de la baie de Hangzhou en Chine, ont fait défection en Corée du Sud. Un autre groupe d'employées (3 femmes) d'un restaurant nord-coréen de la province du Shaanxi ont également pris la fuite vers la Corée du Sud à la fin de mai dernier.


Le restaurant nord-coréen dans la province du Shaanxi dans lequel travaillaient trois employées qui ont pris la fuite vers la Corée du Sud fin mai (Photo d'archives)
Les autorités nord-coréennes ont réclamé depuis le rapatriement de ces Nord-Coréens en prétendant qu'ils ont été enlevés par le gouvernement sud-coréen. Le nombre de transfuges nord-coréens en Corée du Sud a connu une baisse graduelle depuis l'arrivée au pouvoir de Kim Jong-un fin 2011 avec 1.502 en 2012, 1.514 en 2013, 1.397 en 2014 et 1.276 en 2015.

Tout de même, ce chiffre s'est accru de 22% durant les six premiers mois de l'année 2016 par rapport à la même période de l'année dernière, avec 749 transfuges. D'ailleurs, Kim Jong-un aurait ordonné l'envoi d'une dizaine d'équipes terroristes visant les Sud-Coréens présents dans les pays d'Asie du Sud-Est dans le cadre de sa vengeance à la suite de la défection de masse plus tôt cette année.
Partager…

Données techniques

ID9075
Type de document (code)depeche
TitrePyongyang aurait exécuté en public 6 responsables de la défection en masse
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication29 juillet 2016
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence de presse Yonhap (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + exécution publique
ZonegéosCorée du Nord