Plan du site

La révision du Code pénal annoncée par Macky Sall pour la perpétuité contre les meurtriers à la Une

dépêche de presse du 22 novembre 2016 - Agence de Presse Africaine - APA
Pays :
Sénégal - Revue de presse

APA-Dakar (Sénégal)-
Les quotidiens sénégalais parvenus mardi à APA mettent en exergue l'annonce faite hier par le Chef de l'Etat, Macky Sall, de réviser le Code pénal pour condamner à la prison à vie les auteurs de meurtre, alors qu'il présentait ses condoléances à la famille de Fatou Matar Ndiaye, vice-présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese) égorgée samedi dernier par son chauffeur.


«Recrudescence des meurtres-Macky sort le bâton», titre L'As, dans lequel journal le Chef de l'Etat annonce que «les auteurs de meurtre seront condamnés à la perpétuité».

Ce journal informe que Fatou Matar Ndiaye a été inhumée hier devant de nombreuses personnalités et que son fils blessé n'est toujours pas informé de la mort de sa mère.

Selon La Tribune, après le meurtre de Fatoumata Mactar Ndiaye, «Macky veut la prison à vie pour les tueurs».

Ce qui fait dire au Témoin que «Macky Sall promet la perpète aux tueurs».

«Recrudescence des meurtres au Sénégal-L'ordonnance de Macky», renchérit EnQuête, soulignant que venu présenter ses condoléances à la famille de Fatoumata Mactar Ndiaye, le Chef de l'Etat a annoncé hier la peine à vie pour tous les tueurs.

«Qui tuera sera condamné à perpétuité», dit Macky Sall dans Le Quotidien.

A la Une du Soleil, le président Sall promet que «l'Etat prendra toutes les mesures nécessaires pour renforcer la sécurité».

Revenant sur l'inhumation de Fatoumata Mactar Ndiaye, Rewmi constate une «douleur immense et une colère sourde».

Pendant ce temps, L'Observateur informe que «le meurtrier (est) enfoncé par sa fiancée» entendue à deux reprises par les enquêteurs. Nos confrères indiquent que Samba Sow a passé la nuit dans le garage de sa victime.

Traitant de l'institution de la peine de mort au Sénégal, Sud Quotidien informe que «Macky Sall oppose son veto».

«Débat sur l'insécurité et la violence-la peine de mort divise le Sénégal», écrit Le Populaire, informant que populations, religieux et même des élus sont favorables au retour de la peine capitale, mais que des défenseurs des droits humains et autorités de l'Etat tempèrent.

Quoi qu'il en soit, le journal indique que le Sénégal continue de sombrer dans une folie meurtrière, avec «un autre crime à Grand-Yoff hier nuit». Selon nos confrères, un jeune d'environ 16 ans tue son ami d'un coup de couteau dans le dos.

Analysant ces meurtres en série, Walfadjri note «ce crimes qui donnent raison à Idy».

Dans son dossier du jour, Le Quotidien s'intéresse à la production de la carte d'identité biométrique Cedeao au Sénégal et fait état d'un «parcours de combattant».

«Machines en panne, longues files ‘attente, veillées…», notent nos confrères.
Partager…

Données techniques

ID9197
Type de document (code)depeche
TitreLa révision du Code pénal annoncée par Macky Sall pour la perpétuité contre les meurtriers à la Une
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication22 novembre 2016
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence de Presse Africaine - APA (auteur)
Condamnés
Mots-clefslégislation + président + volonté de rétablissement
ZonegéosSénégal