Plan du site

Il ne dépend plus que du Bélarus que l'Europe devienne un espace sans peine de mort, d'après les participants à la conférence de Minsk

DC193(2016)
communiqué de presse du 13 décembre 2016 - Conseil de l'Europe
Minsk, 13.12.2016 – Une conférence sur l'abolition de la peine de mort et sur l'opinion publique, organisée par le Conseil de l'Europe en coopération avec le ministère des Affaires étrangères du Bélarus, a eu lieu aujourd'hui à Minsk.

Yevgeny Shestakov, Vice-Ministre des Affaires étrangères du Bélarus, et Fionna Gibb, Ambassadrice du Royaume-Uni au Bélarus, ont pris la parole à l'ouverture de cet événement.

Au nom du Conseil de l'Europe, Alexandre Guessel, Directeur des affaires politiques de l'Organisation, a noté une évolution positive des relations entre le Bélarus et le Conseil de l'Europe, en particulier une coopération accrue et l'adoption du Plan d'action pour 2016-2017. Il ne dépend plus que du Bélarus que l'Europe devienne un espace sans peine de mort, a-t-il souligné, tout en renouvelant l'appel du Conseil de l'Europe lancé aux autorités du pays à instaurer un moratoire sur la peine capitale, comme première étape vers l'abolition de cette pratique. Il a affirmé que, même si l'opinion publique est importante, les questions liées à la peine capitale ne devraient pas être décidées par référendum.

La conférence a rassemblé des représentants du Gouvernement et de l'Assemblée nationale bélarusses, du Secrétariat et de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, des Nations Unies et d'autres organisations internationales, de l'Union européenne, de l'Église orthodoxe et de l'Église catholique bélarusses, d'ONG internationales et bélarusses, des médias et des milieux universitaires.

L'événement est financé par le Magna Carta Fund britannique.


Informations générales :

L'abolition de la peine de mort est un principe fondamental que partagent tous les États membres du Conseil de l'Europe. En 1982, le Conseil de l'Europe a adopté le premier instrument juridiquement contraignant qui contient des dispositions sur l'abolition de la peine de mort en temps de paix, à savoir le Protocole n° 6 à la Convention européenne des droits de l'homme. Tous les États membres du Conseil de l'Europe ont signé et ratifié ce protocole, à l'exception de la Fédération de Russie, qui l'a signé mais pas encore ratifié. Le pays a néanmoins établi un moratoire sur la peine de mort peu après son adhésion au Conseil de l'Europe en 1996. Le territoire des États membres du Conseil de l'Europe est de fait une région exempte de la peine de mort depuis 1997. Le Bélarus est le seul pays du continent qui la pratique encore.
Partager…

Données techniques

ID9236
Type de document (code)communique
TitreIl ne dépend plus que du Bélarus que l'Europe devienne un espace sans peine de mort, d'après les participants à la conférence de Minsk
Description(non défini)
RéférenceDC193(2016)
Date de publication13 décembre 2016
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsConférence au Bélarus sur l'abolition de la peine de mort et l'opinion publique
OrganisationsConseil de l'Europe (auteur)
Condamnés
Mots-clefscampagne contre la peine de mort + conférence + opinion publique + réactions internationales
ZonegéosBélarus (Biélorussie)