Plan du site

Jordanie/EI: cinq condamnations à mort pour actes terroristes

dépêche de presse du 28 décembre 2016 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Thème :
Amman - La Cour de sûreté de l'Etat de Jordanie a condamné mercredi à la peine capitale cinq Jordaniens membres d'une cellule liée au groupe jihadiste Etat islamique (EI) et reconnus coupables d'actes terroristes.

Seize autres Jordaniens dans ce même procès ont été condamnés à des peines allant de trois à 15 ans de prison, a constaté une correspondante de l'AFP à la cour siégeant à Amman.

L'un des condamnés à 15 ans de prison l'a été par contumace alors que les autres prévenus étaient présents à l'audience.

Ils sont accusés d'actes terroristes ayant entraîner la mort de personnes, de fabrication d'explosifs et détention d'armes et munitions dans le but de les utiliser dans des actes terroristes et de recrutement de personnes pour des organisations terroristes.

Ces 21 Jordaniens sont membres d'une cellule liée à l'EI démantelée en mars dans la ville d'Irbid (nord), près de la frontière syrienne. Outre ces arrestations, le coup de filet s'était soldé par la mort de sept jihadistes et d'un officier jordanien.

Les autorités avaient alors annoncé avoir déjoué des attaques de l'EI dans le royaume, touché par plusieurs attentats meurtriers au cours de l'année écoulée.

Le 18 décembre, près du site de Karak, à 120 km au sud d'Amman, dix personnes, dont sept policiers jordaniens et une touriste canadienne, ont été tuées et 34 blessées dans des attaques revendiquées par l'EI.

Les forces de sécurité ont ensuite annoncé l'arrestation d'un homme soupçonné d'avoir financé ces attaques.

Par ailleurs, la Sûreté générale a annoncé que les forces de sécurité jordaniennes avaient abattu mercredi dans le sud du royaume un homme de nationalité arabe soupçonné d'appartenir à des groupes terroristes.

Quand elles sont arrivées devant la ferme où se trouvait le suspect dans le gouvernorat de Maan (environ 200 km au sud d'Amman), ce dernier a refusé de se rendre et a ouvert le feu avant d'être tué, a précisé la Sûreté générale dans un communiqué.

L'homme était de nationalité algérienne, a précisé une source de sécurité sous le couvert de l'anonymat.

Un homme qui se trouvait également dans la ferme a été arrêté, toujours selon le communiqué.

La Jordanie participe à la coalition anti-EI en Syrie et en Irak, des pays voisins du royaume. En février 2015, un pilote jordanien avait été capturé en Syrie puis brûlé vif par le groupe jihadiste.

Au total, le royaume a été frappé par quatre attaques cette année, dont un attentat suicide en juin revendiqué par l'EI et qui a coûté la vie à sept gardes-frontières près de la frontière avec la Syrie.
Partager…

Données techniques

ID9247
Type de document (code)depeche
TitreJordanie/EI: cinq condamnations à mort pour actes terroristes
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication28 décembre 2016
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + terrorisme
ZonegéosJordanie