Plan du site

Une nouvelle exécution se déroule de manière anormale aux Etats-Unis, dans l'Alabama

Ronald Bert Smith Jr. a été exécuté par injection létale dans l'Alabama, et son exécution, comme de précédentes aux Etats-Unis, ne s'est pas déroulée comme prévu. Des témoins ont rapporté qu'il avait suffoqué et fait des convulsions durant 13 minutes. Il aurait été déclaré mort 34 minutes après le début de son exécution.
L'Alabama utilise pour les injections un produit très critiqué, le midazolam.

Par ailleurs l'exécution de Ronald Smith Jr. avait été décalée deux fois dans la soirée, dans l'attente de la décision de la Cour Suprême qui a finalement refusé de la suspendre par 4 voix contre 4...

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID9264
Type de document (code)actu
TitreUne nouvelle exécution se déroule de manière anormale aux Etats-Unis, dans l'Alabama
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication8 décembre 2016
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsUn condamné à mort risquerait une «torture chimique», La peine de mort en 2016 aux Etats-Unis : 20 exécutions, 3 référendums
OrganisationsSophie Fotiadi (auteur), Cour suprême des Etats-Unis
CondamnésRonald Smith Jr.
Mots-clefsexécution + exécution ratée (néanmoins le condamné est exécuté) + sursis de dernière minute
ZonegéosAlabama + Etats-Unis