Plan du site

Déclaration de la porte-parole sur les exécutions qui ont eu lieu récemment dans l'État du Koweït

communiqué de presse du 25 janvier 2017 - Union européenne
Pays :
Bruxelles, 25/01/2017

Il a été confirmé aujourd'hui que l'État du Koweït a procédé à l'exécution d'un groupe de sept personnes, quatre hommes et trois femmes, reconnues coupables de diverses infractions pénales. Il s'agit des premières exécutions au Koweït depuis 2013.

Tout en reconnaissant la gravité des délits en cause, l'Union européenne réaffirme qu'elle est opposée à la peine de mort, dans tous les cas et sans exception. L'application de la peine capitale constitue une négation inacceptable de la dignité et de l'intégrité humaines. Dans le monde entier, l'expérience montre qu'elle n'a pas d'effet dissuasif sur la criminalité. Elle rend en outre irréversible toute erreur judiciaire, dont aucun système juridique n'est à l'abri.

L'Union européenne espère que le Koweït rétablira le moratoire de fait sur la peine capitale qu'il appliquait précédemment.
Partager…

Données techniques

ID9310
Type de document (code)communique
TitreDéclaration de la porte-parole sur les exécutions qui ont eu lieu récemment dans l'État du Koweït
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication25 janvier 2017
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsReprise des exécutions capitales au Koweit : 7 exécutions principalement de ressortissants étrangers
OrganisationsUnion européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + femme + réactions internationales + reprise d'exécution + ressortissant étranger
ZonegéosKoweit