Plan du site

Nigeria: deux policiers condamnés à mort pour des meurtres datant de 2005

dépêche de presse du 9 mars 2017 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Deux policiers ont été condamnés à mort jeudi par un tribunal nigérian pour le meurtre en 2005 de six civils à la périphérie de la capitale Abuja, un crime qui avait fait grand bruit dans le pays à l'époque.

Le juge Ishaq Bello s'est dit "contraint de condamner" Ezekiel Acheneche et Emmanuel Baba "pour les exécutions extra-judiciaires d'innocents". "Les deux prévenus n'ont aucun respect du caractère sacré des vies humaines. Ils sont non seulement trop zélés mais aussi complètement irresponsables", a-t-il ajouté.

Le crime d'homicide volontaire est "puni par la peine capitale", a déclaré le juge dans le tribunal.
Six policiers avaient initialement été inculpés de complot et d'homicide volontaire après que six commerçants de l'ethnie Igbo avaient été tués en juin 2015 dans le quartier Apo, dans la capitale.

Ces meurtres avaient choqué la population, et le président nigérian en place à l'époque, Olusegun Obasanjo, avait dû intervenir, en annonçant la mise en place d'une commission judiciaire pour enquêter sur l'incident.
Les deux policiers condamnés jeudi - qui ont nié ces accusations de meurtres - ont affirmé que les commerçants, surnommés depuis les "Apo Six" (les Six d'Apo, ndlr), étaient des bandits armés et qu'ils avaient refusé de d'arrêter leur véhicule lors d'un contrôle routier.
Mais selon l'accusation, ces six personnes ont été assassinées alors qu'elles revenaient d'une discothèque et elles n'avaient aucun lien avec une activité criminelle.

Quatre des six personnes avaient été tuées par balles sur le coup, mais deux autres - un jeune homme et une jeune femme - avaient été blessés, puis transportées à l'extérieur de la ville et exécutées, selon l'accusation.
Quatre des six policiers initialement accusés du meurtre des quatre commerçants tués sur le coup ont été acquittés pour manque de preuves, a expliqué le juge Bello.

Les policiers Ezekiel Acheneche et Emmanuel Baba ont eux été reconnus coupables d'avoir exécuté la jeune femme et le jeune homme.
"Il n'y a aucun élément pour prouver que ces deux personnes, un garçon et une fille, aient fait quoi que ce soit qui aurait représenté une menace pour les accusés", a souligné le juge.
La police nigériane est régulièrement accusée de perpétrer des exécutions extra-judiciaires, des arrestations arbitraires et d'avoir recours à la torture en détention. Mais les policiers sont rarement condamnés pour ces faits.
Partager…

Données techniques

ID9355
Type de document (code)depeche
TitreNigeria: deux policiers condamnés à mort pour des meurtres datant de 2005
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication9 mars 2017
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort
ZonegéosNigéria