Plan du site

Majorité aux Nations unies pour l'abolition de la peine de mort

dépêche de presse du 25 avril 2002 - Reuters
GENEVE (Reuters) - La Commission des droits de l'Homme des Nations unies s'est prononcée à une courte majorité en faveur d'un appel à l'abolition de la peine de mort.


La résolution, à l'initiative de l'Union européenne, exhorte pour la sixième année consécutive les Etats dans lesquels la peine capitale reste en vigueur à un moratoire en vue d'une abolition totale.


Le texte appelle en outre ces Etats à ne pas condamner à mort les accusés de moins de 18 ans ou les personnes atteintes de troubles mentaux. Les crimes financiers, les pratiques religieuses non-violentes, l'expression d'opinions ou les relations sexuelles entre adultes consentants ne doivent pas être passibles de la peine capitale, ajoutent les auteurs de la résolution.


Sur les 53 Etats-membres de la Commission réunis à Genève à l'occasion de l'assemblée annuelle, 25 se sont prononcés pour, 20 contre et huit se sont abstenus.


La Russie s'est jointe aux Etats occidentaux pour soutenir le texte, tandis que le Japon, l'Algérie, la Chine, le Nigeria, le Pakistan et l'Arabie saoudite, entre autres, s'opposaient au projet.


L'an dernier, l'assemblée avait adopté une résolution semblable par 25 voix contre 18.


Les Etats-Unis, qui ne disposent que d'un statut d'observateur depuis leur exclusion l'an dernier, n'ont pas le droit de vote au sein de la commission.

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID94
Type de document (code)depeche
TitreMajorité aux Nations unies pour l'abolition de la peine de mort
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication25 avril 2002
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsRésolution de la Commission des droits de l'homme des Nations unies sur la peine de mort
OrganisationsOrganisation des Nations Unies, Commission des droits de l'homme de l'ONU, Reuters (auteur)
Condamnés
Mots-clefsrésolution
Zonegéos