Plan du site

Le gouverneur du Missouri suspend une exécution après un test ADN

dépêche de presse du 23 août 2017 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Eric Greitens, le gouverneur de l'Etat américain du Missouri, a suspendu in extremis mardi l'exécution d'un homme condamné pour avoir tué une femme, grâce à des preuves ADN fournies par la défense.
L'homme, un Noir âgé de 48 ans, avait été condamné à la peine capitale en 2001 pour avoir administré 43 coups de poignard à une femme blanche lors d'un cambriolage en 1998.

Il a toujours clamé son innocence. Ses avocats, qui crient également à l'erreur judiciaire, ont lancé un recours de la dernière chance, fondé sur des tests pratiqués l'an dernier, qui ont révélé que l'ADN trouvé sur l'arme du crime n'était pas le sien.

Le gouverneur Eric Greitens, un républicain, a décidé de suspendre l'exécution par injection létale mardi, un peu plus de quatre heures avant l'heure prévue.

Témoignages mis en cause

Le suspect avait été condamné sur la base de deux témoignages l'accusant du meurtre, émanant d'un détenu ayant partagé sa cellule et d'une de ses ex-compagnes.

Pour les défenseurs du condamné, ces témoignages recueillis auprès de personnes au passé trouble n'avaient aucune valeur, d'autant plus que les deux intéressés avaient été rétribués financièrement par le bureau du procureur.
Partager…

Données techniques

ID9543
Type de document (code)depeche
TitreLe gouverneur du Missouri suspend une exécution après un test ADN
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication23 août 2017
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsADN + gouvernement + sursis + sursis de dernière minute
ZonegéosEtats-Unis + Missouri