Bahreïn — actualités

Plan du site

Bahreïn

Reprise des exécutions capitales au Bahrein, plus de six ans après les précédentes

15 janvier 2017
Pays :
Thème :
Le Bahrein exécute trois condamnés à mort par peloton d'exécution. Les trois hommes avaient été condamnés pour le meurtre de trois policiers dans une attaque à la bombe en 2014.

Les précédentes exécutions capitales remontaient à 2010 au Bahrein.

Condamnation à mort pour homicide d'un manifestant au Bahreïn

29 septembre 2011
Pays :
Le Tribunal de sécurité nationale du Bahreïn condamne un homme à la peine de mort pour avoir tué un policier durant les manifestations de février-mars 2011.

Plusieurs organisations internationales ont ensuite réagi à cette condamnation à mort et aux autres peines qui ont été prononcées par ce tribunal militaire contre des opposants et manifestants.

Quatre manifestants chiites sont condamnés à mort pour meurtre au Bahreïn

28 avril 2011
Pays :
De nombreuses réactions internationales ont fait suite à la condamnation à mort de quatre manifestants pour la mort de deux policiers durant le mouvement de contestation du mois dernier.

Ces quatre condamnations à mort ont été prononcées le 28 avril à huis-clos par un tribunal militaire.

53 pays s'opposent au projet d'imposer un moratoire sur la peine de mort au niveau de l'ONU, suite à la résolution de décembre 2010

Dans une note verbale à propos de la résolution 65/206 "Moratoire sur l'application de la peine de mort" adoptée le 21 décembre 2010, 53 pays "continuent de s'opposer à toute tentative visant à imposer un moratoire sur la peine de mort ou l'abolition de cette dernière en violation des dispositions du droit international en vigueur".

Une note similaire avait été signée par 53 pays également en 2009 et par 58 pays en 2008, pour faire suite aux précédentes résolutions de l'Assemblée Générale des Nations Unies.

53 pays s'opposent au projet d'imposer un moratoire sur la peine de mort au niveau de l'ONU

Dans une note verbale à propos de la résolution 63/168 "Moratoire sur la peine de mort" adoptée le 18 décembre 2008, 53 pays "continuent de s'opposer à toute tentative visant à imposer un moratoire sur la peine de mort ou son abolition".

Cette note, introduite est adressée au Secrétaire Général de l'Onu et distribuée à l'Assemblée Générale des Nations Unies. L'année précédente une note similaire a été signée par 58 pays.

Entrée en vigueur de la Charte arabe des droits de l'homme de 2004

La nouvelle Charte arabe des droits de l'homme adoptée par le Sommet de la Ligue des Etats arabes en mai 2004 entre en vigueur (60 jours après sa ratification par un septième Etat membre).

La Charte a été ratifiée par l'Algérie, le Bahreïn, les Emirats arabes Unis, la Jordanie, la Libye, la Palestine et la Syrie.

Contrairement à la Charte arabe des droits de l'homme de 1994, cette nouvelle version n'interdit pas expressément l'application de la peine de mort à des mineurs. En effet la nouvelle Charte précise dans son article 7 que "La peine de mort ne peut être prononcée contre des personnes âgées de moins de 18 ans sauf disposition contraire de la législation en vigueur au moment de l'infraction".

58 pays s'opposent au projet d'imposer un moratoire sur la peine de mort au niveau de l'ONU

Dans une note verbale à propos de la résolution 62/149 "Moratoire sur la peine de mort" adoptée le 18 décembre 2007, 58 pays "continuent de s'opposer à toute tentative visant à imposer un moratoire sur la peine de mort ou son abolition".

Cette note, introduite par Singapour est adressée au Secrétaire Général de l'Onu et distribuée à l'Assemblée Genérale des Nations Unies.

Reprise des exécutions au Bahreïn

26 mars 1996
Pays :
Un homme condamné à mort pour meurtre en juillet 1995 est exécuté par peloton d'exécution au Bahreïn.
Les dernières exécutions dans ce pays remontaient à 1977.