Fidji — actualités

Plan du site

Fidji

Le parlement des îles Fidji abolit la peine de mort pour tous les crimes

11 février 2015
Pays :
Le parlement fidjien adopte le "Bill No. 2 for an Act to amend the Republic of Fiji Military Forces Act (Cap 81)" qui supprime la peine de mort du code militaire. Cette loi a été approuvée par 29 voix pour contre 1, et 9 abstentions.

Elle précise que la cour martiale ne peut pas imposer la peine capitale et que toute référence à la peine de mort doit être transformée en emprisonnement à vie.

Fidji avait aboli la peine capitale pour les crimes de droit commun en 1979, et la dernière exécution capitale remontait à 1964, avant l'indépendance.

53 pays s'opposent au projet d'imposer un moratoire sur la peine de mort au niveau de l'ONU

Dans une note verbale à propos de la résolution 63/168 "Moratoire sur la peine de mort" adoptée le 18 décembre 2008, 53 pays "continuent de s'opposer à toute tentative visant à imposer un moratoire sur la peine de mort ou son abolition".

Cette note, introduite est adressée au Secrétaire Général de l'Onu et distribuée à l'Assemblée Générale des Nations Unies. L'année précédente une note similaire a été signée par 58 pays.

58 pays s'opposent au projet d'imposer un moratoire sur la peine de mort au niveau de l'ONU

Dans une note verbale à propos de la résolution 62/149 "Moratoire sur la peine de mort" adoptée le 18 décembre 2007, 58 pays "continuent de s'opposer à toute tentative visant à imposer un moratoire sur la peine de mort ou son abolition".

Cette note, introduite par Singapour est adressée au Secrétaire Général de l'Onu et distribuée à l'Assemblée Genérale des Nations Unies.

Suppression de la peine de mort dans le code pénal de la République de Fidji

11 mars 2002
Pays :
Le président de la République de Fidji approuve la Loi n° 5 de 2002 portant modification du code pénal et supprimant la peine de mort dans la législation pénale. Cette loi abolit la peine capitale pour trahison, instigation d'une invasion par un groupe armé étranger et génocide par meurtre, les seules infractions qui demeuraient passibles de mort dans le code pénal.
La peine capitale demeure uniquement dans la législation militaire (Loi relative à l'armée).

La peine de mort pour meurtre avait été abolie en 1979 à Fidji, et la dernière exécution remonte à 1964.