Indonésie — actualités

Plan du site

Indonésie

L'Indonésie exécute 4 condamnés à mort, dont 3 ressortissants étrangers

29 juillet 2016
Thème :
Malgré les appels internationaux à la clémence, quatre condamnés à mort dont trois ressortissants du Nigéria sont exécutés par peloton d'exécution en Indonésie.
Ils avaient tous été condamnés à mort pour trafic de drogue.

En 2015 déjà, l'Indonésie avait exécuté 14 condamnés à mort dont 12 ressortissants étrangers.

Rejet du recours de Serge Atlaoui, ressortissant français condamné à mort en Indonésie

22 juin 2015
Pays :
Thèmes :
Après de nombreux reports d'audience, la Cour administrative de Jakarta a rejeté le recours de Serge Atlaoui, ressortissant français condamné à mort en Indonésie. Ce recours administratif portait notamment sur la procédure de demande de grâce auprès du président indonésien, qui a refusé la grâce, point sur lequel les tribunaux administratifs se sont déclarés incompétents.

Serge Atlaoui, condamné à mort pour trafic de drogue en 2007, devait initialement être exécuté le 29 avril 2015. La procédure à son encontre a été largement décriée et il a toujours nié son implication dans un "trafic de drogue" (il travaillait comme soudeur dans une usine qui s'occupait en réalité de production d'ecstasy et qui a été démantelée).

La pression internationale, notamment de la France, demeure très importante pour les ressortissants étrangers condamnés à mort en Indonésie.

L'Indonésie exécute 8 condamnés à mort, dont 7 ressortissants étrangers, pour trafic de drogue

29 avril 2015
Thème :
Malgré de très vives réactions internationales, huit condamnés à mort sont exécutés par peloton d'exécution en Indonésie, dont 7 ressortissants de l'Australie (2), du Brésil et du Nigéria (4).
Ils avaient tous été condamnés à mort pour trafic de drogue.

Le 18 janvier déjà, l'Indonésie avait exécuté 6 condamnés à mort, dont 5 ressortissants étrangers.

L'Indonésie exécute 6 condamnés à mort, dont 5 ressortissants étrangers et 2 femmes, pour trafic de drogue

18 janvier 2015
Thème :
Malgré les appels internationaux à la clémence, quatre condamnés à mort ressortissants du Brésil, du Malawi, du Nigéria et des Pays-Bas et deux femmes, l'une indonésienne et l'autre vietnamienne, sont exécutés par peloton d'exécution en Indonésie.
Ils avaient tous été condamnés à mort dans des affaires liées à la drogue.

L'Indonésie avait repris en mars 2013 les exécutions capitales après une suspension de plus de 4 ans. Selon Amnesty international il n'y a pas eu d'exécutions en Indonésie durant l'année 2014.

Reprise d'exécution en Indonésie, pour un Malawien condamné à mort pour trafic de drogue

14 mars 2013
Pays :
Thème :
Adam Wilson, ressortissant malawien condamné à mort pour trafic de drogue en Indonésie est exécuté par peloton d'exécution.

Les précédentes exécutions en Indonésie remontaient à novembre 2008.

L'Arabie Saoudite exécute une ressortissante Indonésienne

18 juin 2011
Ruyati binti Saboti Saruna [Ruyati binti Sapubi] [Roiaiti Beth Sabotti Sarona], une employée de maison indonésienne, est exécutée en Arabie Saoudite après avoir été condamnée à mort pour le meurtre de la femme de son employeur.

L'Indonésie a fortement réagit à cette exécution dont elle n'avait pas été prévenue à l'avance.

53 pays s'opposent au projet d'imposer un moratoire sur la peine de mort au niveau de l'ONU, suite à la résolution de décembre 2010

Dans une note verbale à propos de la résolution 65/206 "Moratoire sur l'application de la peine de mort" adoptée le 21 décembre 2010, 53 pays "continuent de s'opposer à toute tentative visant à imposer un moratoire sur la peine de mort ou l'abolition de cette dernière en violation des dispositions du droit international en vigueur".

Une note similaire avait été signée par 53 pays également en 2009 et par 58 pays en 2008, pour faire suite aux précédentes résolutions de l'Assemblée Générale des Nations Unies.

53 pays s'opposent au projet d'imposer un moratoire sur la peine de mort au niveau de l'ONU

Dans une note verbale à propos de la résolution 63/168 "Moratoire sur la peine de mort" adoptée le 18 décembre 2008, 53 pays "continuent de s'opposer à toute tentative visant à imposer un moratoire sur la peine de mort ou son abolition".

Cette note, introduite est adressée au Secrétaire Général de l'Onu et distribuée à l'Assemblée Générale des Nations Unies. L'année précédente une note similaire a été signée par 58 pays.

L'indonésie exécute deux ressortissants étrangers pour trafic de drogue

26 juin 2008
Thème :
Deux Nigérians, Samuel Iwachekawu Okoye et Hansen Anthony Nwaoysa, sont exécutés par peloton d'exécution en Indonésie pour des infractions liées à la drogue.

58 pays s'opposent au projet d'imposer un moratoire sur la peine de mort au niveau de l'ONU

Dans une note verbale à propos de la résolution 62/149 "Moratoire sur la peine de mort" adoptée le 18 décembre 2007, 58 pays "continuent de s'opposer à toute tentative visant à imposer un moratoire sur la peine de mort ou son abolition".

Cette note, introduite par Singapour est adressée au Secrétaire Général de l'Onu et distribuée à l'Assemblée Genérale des Nations Unies.

Exécutions en Indonésie malgré de fortes pressions internationales

21 septembre 2006
Pays :
Trois catholiques indonésiens, condamnés à la peine de mort pour assassinat et incitation à la violence contre des musulmans en 2000-2001, ont été fusillés.

L'Indonésie exécute un condamné pour trafic de drogue trois ans après les précédentes exécutions

5 août 2004
Pays :
Thème :
L'Indonésie exécute un ressortissant indien condamné à mort pour trafic de drogue.

Les deux précédentes exécutions avaient eu lieu en mai 2001, pour meurtre. Il s'agissait alors des premières exécutions recensées depuis 1995.