Japon — actualités

Plan du site

Japon

Deux exécutions capitales au Japon

13 juillet 2017
Pays :
Masakatsu Nishikawa et Koichi Sumida, tous deux condamnés à mort pour meurtre, ont été exécutés au Japon.
La précédente exécution remontait à novembre 2016.

Exécution d'un homme de 73 ans au Japon

12 septembre 2013
Pays :
Tokuhisa Kumagai, 73 ans, est exécuté par pendaison au Japon.
En 2013 trois exécutions avaient eu lieu en février et deux en avril. Au Japon les condamnés à mort ne sont pas prévenus à l'avance de leur date d'exécution.

Le Japon exécute trois condamnés à mort

21 février 2013
Pays :
Trois condamnés à mort sont exécutés par pendaison au Japon.

Malgré de fortes réactions internationales, le Japon a exécuté sept condamnés à mort en 2012. En 2011 il n'y avait eu aucune exécution, ce qui n'était pas arrivé depuis de nombreuses années.

À nouveau deux exécutions capitales au Japon

27 septembre 2012
Pays :
Le Japon exécute deux condamnés à mort, dont une femme, après en avoir exécuté trois en mars et deux en août.

Sachiko Eto et Yukinori Matsuda avaient été condamnés à mort pour meurtres.

Deux nouvelles exécutions capitales au Japon

3 août 2012
Pays :
Le Japon exécute deux condamnés à mort, après en avoir exécuté trois en mars 2012.

Junya Hattori et Kyozo Matsumura avaient été condamnés à mort pour meurtre.

Reprise des exécutions capitales au Japon, après 20 mois sans exécutions

29 mars 2012
Pays :
Le Japon exécute trois condamnés à mort alors que les précédentes exécutions capitales avaient eu lieu le 28 juillet 2010

Yasuaki Uwabe, Tomoyuki Furusawa et Yasutoshi Matsuda, avaient été condamnés à mort pour meurtre.

De nombreuses instances internationales avaient demandé au Japon de maintenir le moratoire instauré de facto.

Deux résolutions du parlement européen sur la peine capitale au Bélarus et au Japon

16 février 2012
Thème :
Le parlement européen adopte deux résolutions, l'une sur la peine de mort au Japon, et l'autre sur la peine de mort en Biélorussie, en particulier les cas de Dzmitry Kanavalau et d'Uladzislau Kavalyou.

Aucune exécution au Japon en 2011

31 décembre 2011
Pays :
Il n'y a eu aucune exécution capitale durant l'année 2011 au Japon.
C'est la première fois depuis les années 1990, 1991 et 1992 durant lesquelles un moratoire de fait sur les exécutions avait eu lieu en raison de l'absence de signature des ordres d'exécutions par le ministre de la Justice de l'époque.

L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe adopte une résolution sur la peine de mort, notamment aux Etats-Unis et au Japon

Par 53 voix pour, une contre et une abstention, l'APCE adopte une résolution sur "La peine de mort dans les Etats membres et observateurs du Conseil de l'Europe - une violation des droits de l'homme".

Ce texte "exhorte les Etats-Unis d'Amérique et le Japon, en tant qu'Etats observateurs, et le Bélarus, qui aspire à devenir membre du Conseil de l'Europe, à se joindre au consensus croissant des pays démocratiques qui protègent les droits de l'homme et la dignité humaine en abolissant la peine de mort".
Il préconise notamment que les Etats-Unis adoptent "une législation autorisant les ressortissants mexicains condamnés à mort sans avoir pu bénéficier de l'assistance consulaire prévue par la Convention de Vienne sur les relations consulaires à être rejugés suivant les procédures adéquates".

Cette résolution fait suite à un rapport de la commission des questions juridiques et des droits de l'homme sur la peine de mort dans les Etats membres et observateurs du Conseil de l'Europe, et plus particulièrement pour les Etats-Unis sur le "Respect de la décision de la Cour internationale de justice dans l'affaire Avena".

Un an après les précédentes, deux nouvelles exécutions au Japon

28 juillet 2010
Pays :
Deux condamnés à mort sont exécutés par pendaison au Japon.
Il s'agit des premières exécutions depuis l'arrivée au gouvernement en septembre du Parti Démocrate du Japon (centre gauche). Trois exécutions avaient eu lieu le 28 juillet 2009.

Exécution en Chine d'un ressortissant japonais condamné à mort pour trafic de drogue

6 avril 2010
Pays :
Thème :
Malgré les protestations du Japon, la Chine exécute Mitsunobu Akano, un ressortissant japonais condamné à mort pour trafic de drogue.

Il s'agirait de la première exécution en Chine d'un ressortissant japonais depuis le rétablissement des relations diplomatiques de ces deux pays en 1972.

Réactions internationales après trois nouvelles exécutions au Japon

28 juillet 2009
Pays :
Trois condamnés à mort, dont un ressortissant chinois, sont exécutés au Japon.
Déjà en janvier 2009 quatre condamnés à mort avaient été exécutés, et quinze exécutions ont eu lieu en 2008.

Comme à chaque exécution au Japon, l'Union européenne condamne les exécutions et appelle à l'abolition de la peine capitale.

Après trois nouvelles exécutions au Japon, le premier ministre se prononce contre l'abolition de la peine capitale

17 juin 2008
Pays :
Trois nouveaux condamnés à mort sont exécutés au Japon, portant à 23 le nombre d'exécutions depuis la fin, en décembre 2006, d'un moratoire de facto de quinze mois.

Le premier ministre japonais confirme qu'il est pour la maintien de la peine de mort.

Quatre condamnés à mort sont exécutés en secret au Japon

10 avril 2008
Pays :
Quatre hommes ont été pendus au Japon, sans que leurs proches n'en soient préalablement avertis.
Ces pendaisons portent à vingt le nombre d'exécutions capitales au Japon depuis la fin du moratoire de facto, le 25 décembre 2006.

Trois condamnés à mort sont exécutés en secret au Japon

1 février 2008
Pays :
Trois hommes ont été pendus au Japon, sans que leurs proches n'en soient préalablement avertis.
Ces pendaisons, les premières en 2008, portent à seize le nombre d'exécutions capitales au Japon depuis la fin du moratoire de facto, le 25 décembre 2006.

58 pays s'opposent au projet d'imposer un moratoire sur la peine de mort au niveau de l'ONU

Dans une note verbale à propos de la résolution 62/149 "Moratoire sur la peine de mort" adoptée le 18 décembre 2007, 58 pays "continuent de s'opposer à toute tentative visant à imposer un moratoire sur la peine de mort ou son abolition".

Cette note, introduite par Singapour est adressée au Secrétaire Général de l'Onu et distribuée à l'Assemblée Genérale des Nations Unies.

Le Japon révèle l'identité des condamnés à mort exécutés

7 décembre 2007
Pays :
Trois condamnés à mort, dont un homme de 75 ans, sont exécutés au Japon. Pour la première fois leur identité est officiellement communiquée par les autorités japonaises.

Ces trois exécutions portent à neuf le nombre de condamnés à mort exécutés en 2007 au Japon.

Reprise des exécutions au Japon

25 décembre 2006
Pays :
Quatre condamnés à mort sont exécutés au Japon alors que les précédentes exécutions remontaient à septembre 2005.

De fin octobre 2005 à fin septembre 2006, période pendant laquelle Seiken Sugiura était ministre de la Justice, il y a eu un moratoire de fait sur la peine de mort car le ministre de la Justice a refusé de signer les ordres d'exécution.

Un an de moratoire "de facto" sur la peine de mort au Japon...

26 septembre 2006
Pays :
De fin octobre 2005 au 26 septembre 2006, durant toute la durée de ses fonctions de ministre de la Justice, Seiken Sugiura a refusé de signer des ordres d'exécution.
Il avait indiqué au moment de sa prise de fonction au ministère japonais de la justice qu'il ne pourrait pas le faire en raison de ses convictions personnelles.

Le Conseil de l'Europe adopte une résolution pour l'abolition de la peine de mort aux Etats-Unis et au Japon

1 octobre 2003
Pays :
L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe adopte une résolution et une recommandation pour l'abolition de la peine de mort aux Etats-Unis et au Japon, pays ayant le statut d'observateurs auprès du Conseil de l'Europe.

Séminaire sur l'abolition de la peine de mort dans les Etats observateurs auprès du Conseil de l'Europe

27 mai 2002
Pays :
Les 27 et 28 mai se tient au Japon un séminaire sur l'abolition de la peine de mort dans les Etats observateurs auprès du Conseil de l'Europe.

L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe réclame du Japon et des Etats-Unis l'abolition de la peine de mort

25 juin 2001
Pays :
Par une résolution, le Conseil de l'Europe décide de mettre en question le maintien du statut d'observateur du Japon et des États-Unis auprès de l'Organisation si aucun progrès notable en vue de l'abolition de la peine capitale n'est constaté avant le 1er janvier 2003.

Le Conseil de l'Europe adopte un rapport sur l'abolition de la peine de mort dans les Etats observateurs

6 juin 2001
Pays :
Un rapport du Conseil de l'Europe estime que l'Assemblée devrait "remettre en question le maintien du statut d'observateur du Japon et des Etats-Unis d'Amérique auprès de l'organisation dans son ensemble au cas où aucun progrès important ne serait constaté dans l'application de cette résolution d'ici le 1er janvier 2003."