Arkansas — actualités

Plan du site

Arkansas

La 4ème exécution en 8 jours dans l'Arkansas ne se déroule pas comme prévu

27 avril 2017
Pays :
Selon des témoins ayant assisté à l'exécution par injection létale de Kenneth Williams dans l'Arkansas, le condamné a été pris de convulsions et a suffoqué. Une autopsie a été ordonnée.

Il s'agissait de la quatrième exécution capitale en huit jours dans l'Arkansas, après une double exécution le 24 avril et la reprise d'exécution le 20 avril (la précédente exécution dans cet Etat remontait à novembre 2005). Le rythme des exécutions avait été accéléré en raison de la péremption prochaine du sédatif utilisé pour l'injection létale (le midazolam).

Double exécution dans l'Arkansas après un sursis de dernière minute

Jack Jones puis Marcel Williams ont été exécutés dans l'Arkansas, aux Etats-Unis.
Marcel Williams a d'abord obtenu une suspension temporaire de son exécution suite à l'appel de ses avocat arguant que la première exécution ne s'était pas déroulée correctement, avant d'être finalement mis à mort.

Le gouverneur de l'Arkansas avait programmé quatre "doubles" exécutions les 17, 20, 24 et 27 avril avant la péremption des produits servant à l'injection létale. Un des condamné a été exécuté le 20, et une exécution est toujours prévue le 27 ; les quatre autres condamnés ont obtenu des sursis devant la justice.

En août 2000 l'Etat du Texas avait procédé à deux exécutions le même jour. L'Arkansas avait déjà procédé, à plusieurs reprises, à des exécutions multiples le même jour : deux le 11 mai 1994, trois le 3 août 1994, trois le 8 janvier 1997 et deux le 8 septembre 1999.

Reprise d'exécution capitale dans l'Arkansas, aux Etats-Unis, plus de onze ans après la précédente

20 avril 2017
Pays :
Thème :
Ledell Lee
Ledell Lee a été exécuté dans l'Arkansas.
Il faisait partie d'une liste de huit condamnés à mort qui devaient être exécutés en onze jours dans l'Arkansas avant la péremption des produits servant à l'injection létale. Plusieurs ont obtenu des sursis de dernière minute, pour d'autres des recours sont encore en cours.

La précédente exécution dans l'Arkansas remontait à novembre 2005.

L'Arkansas programme huit exécutions capitales en onze jours

27 février 2017
Pays :
Le gouverneur de l'Arkansas, Asa Hutchinson, signe les ordres d'exécution de huit condamnés à mort pour le mois d'avril 2017. Quatre "doubles" exécutions sont prévues les 17, 20, 24 et 27 avril. La programmation de ces exécutions "à la chaîne" s'explique notamment par des stocks bientôt périmés de midazolam, utilisé pour l'injection létale.

La dernière exécution dans l'Arkansas remonte à 2005.

Un juge de l'Arkansas bloque les exécutions capitales en raison d'imprécisions sur la procédure d'exécution

14 février 2014
Pays :
Le juge Wendell Griffen donne raison à 9 condamnés à mort qui avaient contesté la procédure d'exécution de l'Arkansas. Il estime que la loi de 2013 qui établit la procédure d'exécution par injection létale doit être re-précisée.

L'Arkansas a exécuté 27 condamnés à mort depuis la reprise des exécutions aux Etats-Unis en 1977 : le premier en 1990, et le dernier à ce jour en 2005.

Exécution d'une femme dans l'Arkansas, aux Etats-Unis

2 mai 2000
Pays :
Thème :
Christina Riggs
Christina Marie Riggs, 28 ans, condamnée à mort pour le meurtre de ses deux enfants, avait abandonné tout recours.
Il s'agit de la cinquième femme exécutée aux Etats-Unis depuis le rétablissement de la peine de mort en 1976, et de la deuxième cette année, suite à l'exécution de Betty Lou Beets au Texas le 24 février.

C'est la première femme exécutée dans l'Arkansas depuis 1845.