La peine de mort dans le monde — Sao Tomé et Principe http://www.peinedemort.org/rss/pays?id=STP Sao Tomé et Principe : tous les documents concernant la peine de mort. fr Sophie Fotiadi <sophie.fotiadi@peinedemort.org>, 2017 Sat, 25 Nov 2017 10:37:20 +0100 Tue, 07 Nov 2017 17:30:48 +0100 120 Notes pour la presse sur la peine capitale http://www.peinedemort.org/document/9619 Porte-parole du Haut-Commissaire aux droits de l'homme des Nations Unies: Rupert Colville Lieu: Genève Date: 10 octobre 2017 (1) Peine de mort Aujourd'hui a lieu la Journée mondiale contre la peine de mort et nous voudrions saisir cette occasion pour répéter notre appel aux États à ratifier le Deuxième protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques – le seul traité universel visant directement à abolir la peine capitale. Le mois dernier, Madagascar est devenu le 85ème État à ratifier le Deuxième protocole facultatif et la Gambie a fait un pas de plus en signant le traité. Le HCDH estime que ces actions et celles de trois autres États – le Togo, la République dominicaine et Sao Tomé-et-Principe, qui sont devenus États parties depuis 2016 – marquent un progrès vers l'abolition de la peine de mort dans le monde entier. Nous espérons que ces initiatives inciteront d'autres États à intensifier leurs efforts en vue de l'abolition de la peine de mort et nous encourageons tous les États à ratifier le Deuxième protocole facultatif et à manifester leur engagement en faveur de l'abolition universelle de la peine capitale. Nous sommes disposés à continuer de soutenir tous les efforts en ce sens. Le Haut-Commissariat aux droits de l'homme s'oppose au recours à la peine de mort en toutes circonstances. Lieu: Genève
Date: 10 octobre 2017

(1) Peine de mort

Aujourd'hui a lieu la Journée mondiale contre la peine de mort et nous voudrions saisir cette occasion pour répéter notre appel aux États à ratifier le Deuxième protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques – le seul traité universel visant directement à abolir la peine capitale.

Le mois dernier, Madagascar est devenu le 85ème État à ratifier le Deuxième protocole facultatif et la Gambie a fait un pas de plus en signant le traité. Le HCDH estime que ces actions et celles de trois autres États – le Togo, la République dominicaine et Sao Tomé-et-Principe, qui sont devenus États parties depuis 2016 – marquent un progrès vers l'abolition de la peine de mort dans le monde entier.

Nous espérons que ces initiatives inciteront d'autres États à intensifier leurs efforts en vue de l'abolition de la peine de mort et nous encourageons tous les États à ratifier le Deuxième protocole facultatif et à manifester leur engagement en faveur de l'abolition universelle de la peine capitale.

Nous sommes disposés à continuer de soutenir tous les efforts en ce sens. Le Haut-Commissariat aux droits de l'homme s'oppose au recours à la peine de mort en toutes circonstances.]]>
http://www.peinedemort.org/document/9619 Tue, 10 Oct 2017 00:00:00 +0200 Haut-Commissaire aux droits de l'homme de l'ONU
L'UE salue la ratification par Sao Tomé-et-Principe de plusieurs conventions pour la promotion et la protection des droits humains http://www.peinedemort.org/document/9360 Bruxelles, 07/03/2017 L'Ambassade du Portugal, en tant que pays assurant la représentation locale de l'Union européenne (UE), a émis, en accord avec les Chefs de mission de l'UE accrédités à Sao Tomé-et-Principe, la déclaration suivante relative à la ratification par Sao Tomé-et-Principe de six instruments internationaux de première importance en matière de droits de l'homme: Déclaration de la représentation locale de l'Union européenne L'UE salue la ratification par Sao Tomé-et-Principe de plusieurs conventions pour la promotion et la protection des droits humains L'Ambassade du Portugal, en tant que pays assurant la représentation locale de l'Union européenne (UE), a émis, en accord avec les Chefs de mission de l'UE accrédités à Sao Tomé-et-Principe, la déclaration suivante relative à la ratification par Sao Tomé-et-Principe de six instruments internationaux de première importance en matière de droits de l'homme: Le 10 janvier, les Autorités de Sao Tomé-et-Principe, ont ratifié officiellement les instruments internationaux suivants en matière de droits de l'homme: — Convention des Nations unies sur les droits économiques, sociaux et culturels; — Convention des Nations unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants; — Convention des Nations unies sur la protection des droits des migrants et des éléments de leur famille; — Convention des Nations unies sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale; — Convention des Nations unies sur les droits civils et politiques; — Deuxième protocole additionnel à la Convention des Nations unies sur les droits civils et politiques, destiné à abolir la peine de mort. L'UE se félicite de ces ratifications, y voyant une étape importante dans la promotion des droits de l'homme à Sao Tomé-et-Principe et comme un signal fort d'engagement dans la protection des citoyens dans le cadre des instruments désormais ratifiés. L'UE se déclare prête à soutenir Sao Tomé-et-Principe pour une pleine mise en œuvre de ces instruments clés au cœur du système international des droits de l'homme.
L'Ambassade du Portugal, en tant que pays assurant la représentation locale de l'Union européenne (UE), a émis, en accord avec les Chefs de mission de l'UE accrédités à Sao Tomé-et-Principe, la déclaration suivante relative à la ratification par Sao Tomé-et-Principe de six instruments internationaux de première importance en matière de droits de l'homme:

Déclaration de la représentation locale de l'Union européenne

L'UE salue la ratification par Sao Tomé-et-Principe de plusieurs conventions pour la promotion et la protection des droits humains

L'Ambassade du Portugal, en tant que pays assurant la représentation locale de l'Union européenne (UE), a émis, en accord avec les Chefs de mission de l'UE accrédités à Sao Tomé-et-Principe, la déclaration suivante relative à la ratification par Sao Tomé-et-Principe de six instruments internationaux de première importance en matière de droits de l'homme:

Le 10 janvier, les Autorités de Sao Tomé-et-Principe, ont ratifié officiellement les instruments internationaux suivants en matière de droits de l'homme:

— Convention des Nations unies sur les droits économiques, sociaux et culturels;

— Convention des Nations unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants;

— Convention des Nations unies sur la protection des droits des migrants et des éléments de leur famille;

— Convention des Nations unies sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale; — Convention des Nations unies sur les droits civils et politiques;

— Deuxième protocole additionnel à la Convention des Nations unies sur les droits civils et politiques, destiné à abolir la peine de mort.

L'UE se félicite de ces ratifications, y voyant une étape importante dans la promotion des droits de l'homme à Sao Tomé-et-Principe et comme un signal fort d'engagement dans la protection des citoyens dans le cadre des instruments désormais ratifiés.

L'UE se déclare prête à soutenir Sao Tomé-et-Principe pour une pleine mise en œuvre de ces instruments clés au cœur du système international des droits de l'homme.]]>
http://www.peinedemort.org/document/9360 Tue, 07 Mar 2017 00:00:00 +0100 Union européenne
Sao Tomé et Principe ratifie le traité de l'ONU visant à abolir la peine de mort http://www.peinedemort.org/document/9330 Sao Tomé et Principe ratifie le "Deuxième protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques, visant à abolir la peine de mort". Il devient ainsi le quatre-vingt-quatrième Etat partie à ce traité dont l'entrée en vigueur sera le 10 avril 2017 pour Sao Tomé et Principe. Sao Tomé et Principe avait signé ce protocole le 6 septembre 2000.
Il devient ainsi le quatre-vingt-quatrième Etat partie à ce traité dont l'entrée en vigueur sera le 10 avril 2017 pour Sao Tomé et Principe. Sao Tomé et Principe avait signé ce protocole le 6 septembre 2000. ]]>
http://www.peinedemort.org/document/9330 Tue, 10 Jan 2017 00:00:00 +0100 Sophie Fotiadi