Peine de mort : Nigéria

Plan du site

Nigéria : Pays qui pratique la peine de mort

Les derniers communiqués et dépêches de presse

Les points marquants

18 novembre 2016 — Singapour exécute deux ressortissants étrangers condamnés à mort pour trafic de drogue

Deux ressortissants étrangers condamnés à mort pour trafic de drogue sont exécutés par pendaison à Singapour : Chijioke Stephen Obioha, Nigérian, et Devendran Supramaniam, Malaisien.

29 juillet 2016 — L'Indonésie exécute 4 condamnés à mort, dont 3 ressortissants étrangers

Malgré les appels internationaux à la clémence, quatre condamnés à mort dont trois ressortissants du Nigéria sont exécutés par peloton d'exécution en Indonésie.
Ils avaient tous été condamnés à mort pour trafic de drogue.

En 2015 déjà, l'Indonésie avait exécuté 14 condamnés à mort dont 12 ressortissants étrangers.

28 mai 2015 — Commutation de peine pour quatre condamnés à mort au Nigéria

Le gouverneur sortant de l'Etat du Delta, Emmanuel Uduaghan, commue les peines de 4 condamnés à mort avant de quitter ses fonctions.
Parmi eux, Moses Akatugba, mineur au moment des faits, a été totalement gracié et libéré.
Moses Akatugba avait été arrêté à 16 ans, en 2005, pour vol de téléphones portables, puis condamné à mort. Amnesty International, notamment, s'était fortement mobilisé pour lui, dénonçant notamment la torture utilisée pour obtenir ses aveux.
Tous les points marquants…

Droit international — Nigéria

Les engagements internationaux en matière de peine de mort

Traité Ratification
Adhésion
Signature
Convention relative aux droits de l'enfant 19 avril 1991 26 janvier 1990
Pacte international relatif aux droits civils et politiques 29 juillet 1993

Les acteurs de l'ONU et la peine de mort dans ce pays

Tous les documents…

Les acteurs de l'Europe et la peine de mort dans ce pays (Conseil de l'Europe et Union européenne)

Tous les documents…

D'autres acteurs intervenant sur la peine de mort dans ce pays

Documents officiels — Nigéria

Historique — Nigéria

Dans ses derniers rapports annuels sur les "condamnations à mort et exécutions" depuis 2010, Amnesty International a recensé pour le Nigéria :
- au moins 151 condamnations à mort en 2010, 72 en 2011, 56 en 2012, au moins 141 en 2013, 659 en 2014 et 171 en 2015 ;
- 4 exécutions capitales en 2013 (reprise des exécutions alors que les précédentes connues remontaient à 2006).

...

2004 - condamnations à mort et peines de mort annulées

Aucune exécution n'a eu lieu en 2004 mais des condamnations à mort ont été prononcées et d'autres ont été annulées.

En octobre, un rapport du Groupe national d'étude sur la peine de mort recommande la mise en place d'un moratoire sur les exécutions en attendant de pouvoir garantir les droits de la défense et des procès équitables.

2003 - des condamnations à mort - des peines de mort par lapidation annulées - un débat parlementaire

Des peines de mort ont été prononcées par des hautes cours et par des tribunaux islamiques.

Le 25 septembre 2003, la cour d'appel islamique supérieure de l'État de Katsina a annulé la condamnation à mort par lapidation prononcée en mars 2002 contre Amina Lawal. En août, la cour d'appel islamique de Dutse (État de Jigawa), a annulé la peine de mort par lapidation prononcée contre Sarimu Mohamed Baranda.

Un débat parlementaire sur la peine de mort a été engagé en novembre à l'initiative du président Obasanjo : un "Groupe national d'étude sur la peine de mort" a été chargé d'émettre des recommandations.

2002 - une exécution et des condamnations à mort

Le 3 janvier 2002, une personne condamnée à mort pour meurtre en 2001 par un tribunal islamique a été exécutée. Au cours de l'année, au moins cinq personnes ont été condamnées à mort en vertu de la charia pour des infractions liées au comportement sexuel.

Par ailleurs, trois personnes ont été condamnées à la peine capitale par des hautes cours, et, le 27 mai, la Cour suprême a confirmé quatre condamnations à mort prononcées en 1999.

Autres pages liées

Pages sur les condamnés (Nigéria)

Condamnés à mort dans ce pays