Plan du site

La Libye rejette les critiques suscitées par la condamnation à mort de 45 partisans de l'ancien régime

dépêche de presse du 19 août 2018 - Xinhua
Pays :
peine de mort / Libye
TRIPOLI, 19 août (Xinhua) -- Le ministère de la Justice du gouvernement libyen soutenu par l'ONU a rejeté dimanche les protestations suscitées à l'étranger par la condamnation à mort de 45 partisans de l'ancien régime.

"Le ministère de la Justice confirme que le système judiciaire libyen est juste, intègre et indépendant, que les accusés impliqués dans cette affaire ont eu droit à un procès équitable et à toutes les garanties requises par la loi, et qu'ils ont été en mesure de se défendre", a déclaré le ministère dans un communiqué.

"Le ministère appelle toutes les parties, notamment les missions et organisations internationales, à s'abstenir de toute ingérence dans les affaires souveraines libyennes, notamment judiciaires", ajoute le communiqué.

Mercredi, la Cour d'appel de Libye a condamné à mort 45 partisans du régime de l'ancien dirigeant Mouammar Kadhafi pour avoir exécuté des manifestants à Tripoli, la capitale du pays, pendant le soulèvement de 2011.

La Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL) a exprimé jeudi son inquiétude à propos de ce verdict, s'opposant "par principe à toute application de la peine de mort".

L'affaire remonte au 21 août 2011, lorsque des partisans du régime de Mouammar Kadhafi ont tué plusieurs manifestants civils près d'une autoroute à Tripoli. Des extraits vidéos largement diffusés ont montré que les partisans du régime avaient forcé les manifestants à s'agenouiller, avant de les exécuter sommairement.

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID10061
Type de document (code)depeche
TitreLa Libye rejette les critiques suscitées par la condamnation à mort de 45 partisans de l'ancien régime
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication19 août 2018
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents45 condamnations à mort en Libye
OrganisationsOrganisation des Nations Unies, Xinhua (auteur)
Condamnés
Mots-clefsgouvernement + réactions internationales
ZonegéosLibye