Plan du site

Bangladesh : perpétuité pour un leader de l'opposition pour une attaque à la grenade en 2004

dépêche de presse du 10 octobre 2018 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
peine de mort / Bangladesh
Thème :
Dacca - L'un des responsables de l'opposition au Bangladesh, en exil, a été condamné mercredi à la prison à perpétuité pour une attaque à la grenade en 2004 contre l'actuelle cheffe de gouvernement.

Tarique Rahman, fils de l'ancienne Première ministre Khaleda Zia en poste à l'époque des faits, figurait parmi les 49 accusés pour une tentative d'assassinat de celle qui était alors la tête de file de l'opposition, Sheikh Hasina, aujourd'hui au pouvoir depuis 2008. Il était soupçonné d'avoir joué un rôle-clé dans cette attaque.

19 autres personnes, dont deux anciens ministres, ont elles écopé de la peine de mort dans ce dossier. "La politique signifie-t-elle qu'on doit attaquer l'opposition ?", a déclaré le juge Shahed Nuruddin après avoir lu le jugement.

Le 21 août 2004, Mme Hasina tenait un rassemblement public dans la capitale Dacca lorsque des grenades avaient été lancées, tuant 20 personnes et la blessant à une oreille.

Selon l'accusation, un ancien ministre du parti BNP a travaillé de mèche avec des extrémistes du groupe islamiste Harkat-ul Jihad al Islami (HuJI) et leur a fourni les grenades. 15 islamistes de l'organisation ont reçu la peine capitale pour avoir planifié et perpétré l'attentat.

Tarique Rahman, 50 ans, était jugé par contumace car il a fui le Bangladesh en 2008. Il dirige depuis Londres la principale formation d'opposition, le Parti nationaliste du Bangladesh (BNP), suite à la condamnation de sa mère à cinq ans de prison pour corruption en février.

Les forces de l'ordre du Bangladesh avaient renforcé la sécurité à Dacca en amont du jugement, par craintes de violences de la part des partisans du BNP. Le parti politique a qualifié le jugement de "démonstration flagrante de vengeance politique".

La rivalité sanglante entre Sheikh Hasina et Khaleda Zia structure la vie politique du Bangladesh depuis un quart de siècle.

Toutes deux apparentées de figures de l'indépendance de ce pays pauvre d'Asie du Sud, partenaires dans leur lutte contre le régime militaire dans les années 1980, elles se mènent depuis le début des années 1990 une lutte féroce, devenant Première ministre tour à tour.

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID10148
Type de document (code)depeche
TitreBangladesh : perpétuité pour un leader de l'opposition pour une attaque à la grenade en 2004
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication10 octobre 2018
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents19 condamnations à mort dans un procès au Bangladesh
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + condamnations en masse + terrorisme
ZonegéosBangladesh