Plan du site

Bahreïn: peine capitale pour quatre accusés après la mort d'un policier

dépêche de presse du 12 novembre 2018 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
peine de mort / Bahreïn
Thème :
Quatre personnes ont été condamnées à mort par un tribunal de Bahreïn pour un attentat à la bombe ayant tué un policier en 2017, a annoncé le procureur général. Ces quatre hommes sont de confession chiite, a de son côté précisé une source judiciaire.

Selon une déclaration du procureur, ils ont été reconnus coupables de meurtre avec préméditation et de possession d'armes non autorisées "à des fins terroristes". Cette condamnation est liée à un attentat à la bombe perpétré le 18 juin 2017 à Diraz, village situé près de la capitale Manama, lors duquel un policier a été tué.

Seul un des quatre hommes est emprisonné actuellement, a précisé l'organisation d'opposants Bahrain Institute for Rights and Democracy basée à Londres. Les trois autres ont été condamnés par contumace.

Bahreïn, royaume dirigé par une dynastie sunnite proche de l'Arabie saoudite, est secoué par des troubles sporadiques depuis 2011, date à laquelle les autorités ont violemment réprimé un puissant mouvement de contestation chiite qui réclamait des réformes.

Les autorités ont depuis lors emprisonné des centaines de dissidents et déchu de leur citoyenneté certains d'entre eux, interdisant aussi les principaux groupes d'opposition.

Le pouvoir à Manama accuse régulièrement l'Iran chiite de provoquer des troubles dans le royaume en faisant appel à des militants qui ont "recours à la violence". L'Iran nie ces allégations.

Des groupes de défense des droits de l'Homme, dont Amnesty International et Human Rights Watch (HRW), affirment que les autorités de Bahreïn utilisent les procès comme moyen de représailles politiques contre les dissidents, ne respectant pas les normes fondamentales d'une procédure équitable.

Le verdict de lundi intervient peu avant des législatives controversées prévues le 24 novembre. Le principal mouvement d'opposition chiite, Al-Wefaq, a appelé la population à boycotter le scrutin. Son leader, cheikh Ali Salmane, est emprisonné.

Bahreïn, un allié clé des Etats-Unis dans le Golfe, abrite la Ve Flotte américaine et une base militaire britannique permanente
Partager…

Données techniques

ID10249
Type de document (code)depeche
TitreBahreïn: peine capitale pour quatre accusés après la mort d'un policier
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication12 novembre 2018
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + contumace + terrorisme
ZonegéosBahreïn