Plan du site

Nouvelle législation issue de la charia à Brunei : lapidation pour homosexualité, adultère...

ACTU du 3 avril 2019
peine de mort / Brunéi Darussalam
De nouvelles dispositions du code pénal introduisant des peines plus sévères issues de la loi islamique (charia), étaient annoncées pour une entrée en vigueur le 3 avril 2019, à Brunei.
Parmi les évolutions annoncées figuraient la peine de mort par lapidation pour adultère, homosexualité (relations sexuelles entre hommes), viol et blasphème (insulte au prophète Mahomet). Le vol quant à lui serait passible d'amputation.

Les très nombreuses réactions internationales n'ont pas semblé faire changer d'avis le sultan Hassanal Bolkiah sur l'application de la charia.

La dernière exécution connue à Brunei, pays abolitionniste en pratique, remonte à 1957. Les condamnations à mort y sont rares (une recensée en 2015, une en 2017).

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID10449
Type de document (code)actu
TitreNouvelle législation issue de la charia à Brunei : lapidation pour homosexualité, adultère...
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication3 avril 2019
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLapidation à Brunei: un ministre britannique annule un évènement, Lapidation au Brunei: manifestation devant l'hôtel The Dorchester de Londres, Virgin Australia annule un accord avec Royal Brunei à cause de la charia, Deutsche Bank boycotte la chaîne hôtelière Dorchester à cause de la charia, Lapidation à Brunei: le Royaume-Uni dénonce un "pas en arrière", Déclaration de la porte-parole sur la mise en œuvre du code pénal au Brunei Darussalam
OrganisationsSophie Fotiadi (auteur)
Condamnés
Mots-clefsadultère + augmentation du champ d'application pdm + charia + crime religieux (apostasie, blasphème,...) + homosexualité + législation + réactions internationales
ZonegéosBrunéi Darussalam