Plan du site

Yémen : les rebelles houthistes condamnent à mort 30 opposants pour "espionnage"

dépêche de presse du 9 juillet 2019 - Xinhua
Pays :
peine de mort / Yémen
SANAA, 9 juillet (Xinhua) -- Mardi, un tribunal de la capitale yéménite - Sanaa - sous contrôle des rebelles houthistes, a condamné à mort 30 personnes accusées d'espionnage pour le compte de la coalition conduite par l'Arabie saoudite, a déclaré une source judiciaire.

Les hommes, principalement des chercheurs, des professeurs et des étudiants, sont des membres du parti Al-Islah, antenne locale des Frères musulmans. Ils ont été arrêtés lors d'une opération de sécurité houthiste, en 2016.

Les condamnés peuvent faire appel de la décision du tribunal, a déclaré un responsable sous couvert de l'anonymat.

Amnesty International a qualifié le procès d"'insulte à la justice" et a exhorté les houthistes à relâcher immédiatement les 30 hommes.

L'Arabie saoudite dirige une coalition militaire arabe combattant au Yémen depuis quatre ans le mouvement rebelle houthi, allié à l'Iran, et soutenant le gouvernement en exil, reconnu par la communauté internationale, du président yéménite Abd-Rabbu Mansour Hadi.
Partager…

Données techniques

ID10582
Type de document (code)depeche
TitreYémen : les rebelles houthistes condamnent à mort 30 opposants pour "espionnage"
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication9 juillet 2019
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLe gouvernement yéménite menace de suspendre les négociations sur l'échange de prisonniers avec les Houthis, Trente personnes condamnées à mort pour espionnage au Yémen par un tribunal houthi
OrganisationsXinhua (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + condamnations en masse + espionnage
ZonegéosYémen