Plan du site

Déclaration de la porte-parole sur l'application de la peine de mort en Biélorussie

190730_15
déclaration du 30 juillet 2019 - Union européenne
peine de mort / Bélarus (Biélorussie)
Le 30 juillet, le tribunal régional de Vitebsk, en Biélorussie, aurait condamné à mort Viktar Paulau après l'avoir reconnu coupable de double meurtre. L'Union européenne exprime sa sincère compassion aux familles et aux proches des victimes.

La Biélorussie est le seul pays dans toute l'Europe qui procède encore à des exécutions. La peine de mort n'a aucun effet dissuasif et toute erreur est irréversible. C'est un châtiment cruel, inhumain et dégradant et une violation du droit à la vie consacré dans la Déclaration universelle des droits de l'homme.

La commutation des condamnations à mort déjà prononcées et l'instauration d'un moratoire sur la peine de mort constitueraient des premières avancées positives vers son abolition.

L'adoption par la Biélorussie de mesures concrètes pour respecter les droits de l'homme universels, y compris en ce qui concerne la peine de mort, demeure essentielle pour la définition de la future politique de l'UE à l'égard de ce pays.
Partager…

Données techniques

ID10622
Type de document (code)declaration
TitreDéclaration de la porte-parole sur l'application de la peine de mort en Biélorussie
Description(non défini)
Référence190730_15
Date de publication30 juillet 2019
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsUnion européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + réactions internationales
ZonegéosBélarus (Biélorussie)