Plan du site

Soudan : un tribunal condamne à mort 27 membres des forces de sécurité pour avoir tué un manifestant

dépêche de presse du 30 décembre 2019 - Xinhua
Pays :
peine de mort / Soudan
KHARTOUM, 30 décembre (Xinhua) -- Un tribunal soudanais a condamné à mort ce lundi 27 membres des forces de sécurité pour avoir tué un manifestant en détention en février dernier.

Le juge a aussi condamné trois accusés à trois ans de prison et en a acquitté sept autres.

Avant de délivrer son verdict, le juge a demandé à la famille de la victime de choisir entre le pardon et le châtiment, et c'est cette deuxième option qui a été choisie.

Le 2 février, la police avait annoncé le décès d'Ahmed Al-Khair Ahmed, un enseignant qui était détenu dans la ville de Khashm el-Girba dans l'Etat de Kassala (est) à la suite de manifestations, affirmant que la cause de la mort était "l'intoxication alimentaire".

Cependant, un comité gouvernemental en charge d'enquêter sur les manifestations au Soudan a déclaré le 7 février que cet homme avait succombé à des blessures causées par un objet dur.

Des manifestations de masse ont éclaté en décembre 2018 au Soudan, ce qui a mené au renversement de l'ex-président Omar el-Béchir le 11 avril dernier.
Partager…

Données techniques

ID10785
Type de document (code)depeche
TitreSoudan : un tribunal condamne à mort 27 membres des forces de sécurité pour avoir tué un manifestant
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication30 décembre 2019
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsCondamnations à mort en masse au Soudan : 27 personnes condamnées en un procès
OrganisationsXinhua (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + condamnations en masse + famille des victimes + prix du sang (diya)
ZonegéosSoudan