Plan du site

Tunisie : grâce présidentielle

dépêche de presse du 17 mars 2005 - Associated Press - AP
Pays :
peine de mort / Tunisie
TUNIS - Le président tunisien Zine El Abidine Ben Ali a accordé jeudi la grâce à un «certain nombre de détenus» à l'occasion du 49e anniversaire de l'indépendance du pays.

Cette mesure a été annoncée à l'issue d'une entrevue avec le ministre de la justice et des droits de l'homme, Béchir Tekkari, et de celui de l'intérieur, Rafik Belhaj Kacem.

Selon l'agence de presse tunisienne TAP, qui ne précise pas le nombre des détenus graciés ni leur identité, cette mesure porte sur une réduction de peine pour certains d'entre eux et sur l'annulation du reliquat de la peine pour d'autres.

L'agence fait en outre état d'une mesure de liberté conditionnelle accordée à plusieurs autres détenus «remplissant les conditions les conditions légales».

Par ailleurs, trois détenus condamnés à la peine capitale voient leur jugement commué à la réclusion à perpétuité «compte tenu des circonstances dans lesquelles ont eu lieu les crimes qu'ils ont commis ainsi que de leurs conditions sociales».

En novembre dernier, le président tunisien avait gracié près de 70 prisonniers appartenant au mouvement islamiste interdit Ennahdha.

Selon des organisations non gouvernementales, il reste dans les prisons tunisiennes environ 500 détenus «d'opinion», en majorité des islamistes auxquels les autorités dénient un tel statut, les considérant comme des détenus de droit commun eu égard aux délits pour lesquels ils ont été condamnés.
Partager…

Données techniques

ID1304
Type de document (code)depeche
TitreTunisie : grâce présidentielle
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication17 mars 2005
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur)
Condamnés
Mots-clefscommutation de peine + grace + président
ZonegéosTunisie