Plan du site

Les pays africains invités à abolir la peine de mort

dépêche de presse du 24 septembre 2009 - Agence de Presse Africaine - APA
APA-Kigali (Rwanda) Le président de la Commission africaine des droits de l'Homme et des peuples, Bahame Tom Mukirya Nyanduga, a déploré jeudi à Kigali le caractère cruel, inhumain et dégradant de la peine capitale qui refuse aux victimes le droit à la vie garanti par les organismes internationaux de défense de droits de l'homme.

Selon M. Bahame s'exprimait face à des délégués venus des pays de l'Afrique australe, de l'est et du centre dans le cadre d'une conférence dans la capitale rwandaise sur l'abolition de la peine de mort.

“Les études révèlent que les pays qui appliquent encore la peine de mort comme moyen de réduire la criminalité enregistrent des taux plus élevés que ceux qui ont aboli cette pratique. Nous ne plaidons pas pour l'impunité des criminels mais plutôt pour une autre forme de punition », a-t-il indiqué.

Il a souligné que l'objectif de toute peine étant de punir les auteurs de crimes mais la mort ne saurait en aucun cas servir de punition car elle dénie au condamné toute chance de se repentir.

Les délégués ont ainsi invité les pays africains qui n'ont pas aboli cette pratique de prendre des mesures politiques et légales pour réguler son application en vue de son abolition définitive.
Partager…

Données techniques

ID3827
Type de document (code)depeche
TitreLes pays africains invités à abolir la peine de mort
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication24 septembre 2009
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence de Presse Africaine - APA (auteur), Union Africaine
Condamnés
Mots-clefsvolonté d'abolition
ZonegéosAfrique