Plan du site

Libération d'un blogueur mauritanien anciennement condamné à mort

ACTU du 9 novembre 2017
Pays :
Dans le cadre d'un nouveau procès, le blogueur mauritanien Mohamed Cheikh Ould Mohamed a été condamné à 2 ans de prison alors qu'il y a déjà passé 3 ans.
Il avait été condamné à mort en décembre 2014 pour apostasie puis pour mécréance pour un article de blog jugé blasphématoire, avant que sa peine ne soit annulée en janvier 2017 par la Cour suprême qui renvoya l'affaire devant une nouvelle cour d'appel.

La dernière exécution capitale en Mauritanie remonte à 1987 et il s'agissait de la première affaire dans laquelle une condamnation à mort était prononcée pour apostasie.
Partager…

Données techniques

ID9638
Type de document (code)actu
TitreLibération d'un blogueur mauritanien anciennement condamné à mort
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication9 novembre 2017
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsMauritanie : le blasphème sera systématiquement passible de la peine de mort (gouvernement), Projet de loi pour rendre obligatoire la peine de mort pour apostasie en Mauritanie, Affaire Ould M'khaitir : l'opposition mauritanienne parle de verdict « politisé », Peine de mort pour blasphème réduite à 2 ans de prison en Mauritanie: pourvoi et manifestations, Dispersion à Nouakchott de manifestations réclamant l'exécution de l'auteur d'insultes contre le prophète Mohamed (PSL), Mauritanie: peine de mort pour blasphème ramenée à 2 ans de prison en appel (source judiciaire), Libération prochaine d'un blogueur mauritanien condamné à mort, Deux ans de prison pour un jeune mauritanien accusé de « mécréance »
OrganisationsSophie Fotiadi (auteur)
Condamnés
Mots-clefsancien condamné à mort + crime religieux (apostasie, blasphème,...) + libération
ZonegéosMauritanie