Plan du site

Déclaration du porte-parole sur l'abolition de la peine de mort au Burkina Faso

180601_20
déclaration du 1 juin 2018 - Union européenne
Pays :
peine de mort / Burkina Faso
Le 31 mai, l'Assemblée nationale du Burkina Faso a voté en faveur d'un nouveau code pénal abolissant la peine de mort.

L'Union Européenne félicite le Burkina Faso pour cette avancée, qui contribue à l'abolition progressive de la peine de mort sur le continent africain et aide à imposer un moratoire global sur les exécutions.

La promulgation du nouveau code fera passer à 21 les pays d'Afrique qui mettent en œuvre des lois abolitionnistes et envoie un signal clair aux autres pays de la région et au-delà.

L'Union européenne est résolument opposée à la peine de mort en toutes circonstances, qui est un châtiment cruel, inhumain et dégradant, et constitue une violation du droit à la vie. La peine de mort n'exerce aucun effet dissuasif sur la criminalité et représente une négation inacceptable de la dignité humaine. Elle rend irréversibles les erreurs qui surviennent inévitablement dans tout système judiciaire.

L'abolition de la peine de mort contribue au développement progressif des droits de l'Homme.
Partager…

Données techniques

ID9958
Type de document (code)declaration
TitreDéclaration du porte-parole sur l'abolition de la peine de mort au Burkina Faso
Description(non défini)
Référence180601_20
Date de publication1 juin 2018
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLe parlement du Burkina Faso adopte un nouveau code pénal sans peine de mort
OrganisationsUnion européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefsabolition + parlement + réactions internationales
ZonegéosBurkina Faso