La peine de mort dans le monde — Commission Internationale contre la Peine de Mort https://www.peinedemort.org/rss/organisation?id=26 Commission Internationale contre la Peine de Mort : tous les documents concernant la peine de mort. fr Sophie Fotiadi <sophie.fotiadi@peinedemort.org>, 2020 Wed, 28 Oct 2020 00:45:24 +0000 Fri, 16 Oct 2020 09:44:35 +0000 120 10ème anniversaire de la Commission internationale contre la peine de mort https://www.peinedemort.org/document/11059 La secrétaire d'État aux Affaires étrangères et pour l'Ibéro-Amérique et les Caraïbes, Cristina Gallach Figueras, a participé ce jour à un acte public virtuel en commémoration du dixième anniversaire de la création de la Commission internationale contre la peine de mort (ICDP, en anglais), un organisme né en octobre 2010 sur l'initiative de l'Espagne en vue de poursuivre les efforts réalisés en matière d'abolition de la peine de mort. La Commission est composée de 22 commissaires tous dotés d'une très longue expérience professionnelle et d'origines géographiques diverses. Lors de cet acte commémoratif, étaient présents les membres de la Commission ainsi qu'un grand nombre de pays qui font partie du Groupe d'appui de l'ICDP, composé de 23 États membres et présidé par l'Espagne, chargé de soutenir la mission de l'ICDP. Tel que l'a indiqué la secrétaire d'État Gallach, « l'abolition (de la peine de mort) est un sujet de volonté politique », ce combat constituant un « impératif moral » qui doit être mené depuis l'État de droit. Au cours de ces vingt-cinq dernières années, des avancées importantes en matière d'abolition de la peine de mort, ont vu le jour. Le nombre de pays où elle est encore autorisée est passé de 40 à 20. Actuellement, 148 États -les deux tiers de la communauté internationale- l'ont abolie légalement ou dans la pratique et 56 États la pratiquent encore, un total de 22 pays y ayant eu recours au cours de ces trois dernières années. Quatre des commissaires ont aboli la peine de mort aux Philippines, en Mongolie, en France et au Nouveau-Mexique alors qu'ils occupaient des postes à responsabilité politique dans leurs pays respectifs. L'activité de l'ICDP est axée sur ces pays où la peine de mort est encore pratique courante ou, bien que non exécutée, elle n'ait pas encore été abolie d'un point de vue légal. Dans ces pays, les commissaires effectuent des démarches discrètes auprès des gouvernements, en suivant une approche progressive les invitant à adopter des solutions concrètes et en les conseillant en termes de forme et de présentation. L'Espagne est le pays qui contribue le plus à la mission de l'ICDP. Madrid y a établi le siège de l'organisme depuis 2014, et contribue chaque année avec une enveloppe de plus de 100 000 euros. Notre réseau d'ambassades apporte également un soutien logistique clé dans la mise en œuvre des missions des commissaires.
Lors de cet acte commémoratif, étaient présents les membres de la Commission ainsi qu'un grand nombre de pays qui font partie du Groupe d'appui de l'ICDP, composé de 23 États membres et présidé par l'Espagne, chargé de soutenir la mission de l'ICDP. Tel que l'a indiqué la secrétaire d'État Gallach, « l'abolition (de la peine de mort) est un sujet de volonté politique », ce combat constituant un « impératif moral » qui doit être mené depuis l'État de droit.

Au cours de ces vingt-cinq dernières années, des avancées importantes en matière d'abolition de la peine de mort, ont vu le jour. Le nombre de pays où elle est encore autorisée est passé de 40 à 20. Actuellement, 148 États -les deux tiers de la communauté internationale- l'ont abolie légalement ou dans la pratique et 56 États la pratiquent encore, un total de 22 pays y ayant eu recours au cours de ces trois dernières années.

Quatre des commissaires ont aboli la peine de mort aux Philippines, en Mongolie, en France et au Nouveau-Mexique alors qu'ils occupaient des postes à responsabilité politique dans leurs pays respectifs.

L'activité de l'ICDP est axée sur ces pays où la peine de mort est encore pratique courante ou, bien que non exécutée, elle n'ait pas encore été abolie d'un point de vue légal. Dans ces pays, les commissaires effectuent des démarches discrètes auprès des gouvernements, en suivant une approche progressive les invitant à adopter des solutions concrètes et en les conseillant en termes de forme et de présentation.

L'Espagne est le pays qui contribue le plus à la mission de l'ICDP. Madrid y a établi le siège de l'organisme depuis 2014, et contribue chaque année avec une enveloppe de plus de 100 000 euros. Notre réseau d'ambassades apporte également un soutien logistique clé dans la mise en œuvre des missions des commissaires.]]>
https://www.peinedemort.org/document/11059 Tue, 13 Oct 2020 00:00:00 +0000 Ministère espagnol des Affaires Etrangères
Cérémonie pour le dixième anniversaire de la Commission internationale contre la peine de mort https://www.peinedemort.org/document/11060 Une commémoration en ligne a lieu à l'occasion du dixième anniversaire de la création de la Commission internationale contre la peine de mort (International Comission Against the Death Penalty), lancée le 7 octobre 2010. Ses 22 commissaires agissent en faveur de l'abolition de la peine de mort grâce au soutien d'un Groupe d'appui composé de 23 pays et présidé par l'Espagne. Ses 22 commissaires agissent en faveur de l'abolition de la peine de mort grâce au soutien d'un Groupe d'appui composé de 23 pays et présidé par l'Espagne.]]> https://www.peinedemort.org/document/11060 Tue, 13 Oct 2020 00:00:00 +0000 Sophie Fotiadi Déclaration du ministre des Affaires étrangères à l'occasion de la Journée mondiale contre la peine de mort https://www.peinedemort.org/document/11050 Le 10 octobre 2020 – Ottawa (Ontario) – Affaires mondiales Canada Le ministre des Affaires étrangères, l'honorable François-Philippe Champagne, a fait aujourd'hui la déclaration suivante : « Aujourd'hui, en cette Journée mondiale contre la peine de mort, le Canada réaffirme son opposition ferme à l'application de la peine de. La peine capitale est une pratique cruelle, inhumaine et constitue un affront aux droits de la personne, en plus d'être un moyen de dissuasion inefficace contre le crime. « L'augmentation du nombre de pays qui abandonnent la peine capitale est encourageante. Plus particulièrement, le Canada salue la récente avancée du Kazakhstan vers l'abolition de cette peine, et il poursuivra ses efforts en ce sens auprès des pays qui l'appliquent encore. « Dans cette perspective, je suis heureux d'annoncer l'intention du Canada de se joindre au groupe de soutien de la Commission internationale contre la peine de mort, un groupe diversifié de 23 pays dirigé par l'Espagne. Aux côtés de ces pays et d'autres membres de la communauté internationale, nous nous opposons systématiquement à la peine de mort. »
Le ministre des Affaires étrangères, l'honorable François-Philippe Champagne, a fait aujourd'hui la déclaration suivante :

« Aujourd'hui, en cette Journée mondiale contre la peine de mort, le Canada réaffirme son opposition ferme à l'application de la peine de. La peine capitale est une pratique cruelle, inhumaine et constitue un affront aux droits de la personne, en plus d'être un moyen de dissuasion inefficace contre le crime.

« L'augmentation du nombre de pays qui abandonnent la peine capitale est encourageante. Plus particulièrement, le Canada salue la récente avancée du Kazakhstan vers l'abolition de cette peine, et il poursuivra ses efforts en ce sens auprès des pays qui l'appliquent encore.

« Dans cette perspective, je suis heureux d'annoncer l'intention du Canada de se joindre au groupe de soutien de la Commission internationale contre la peine de mort, un groupe diversifié de 23 pays dirigé par l'Espagne. Aux côtés de ces pays et d'autres membres de la communauté internationale, nous nous opposons systématiquement à la peine de mort. »]]>
https://www.peinedemort.org/document/11050 Sat, 10 Oct 2020 00:00:00 +0000 Ministères canadiens - Affaires mondiales Canada
Le Canada se joint au groupe de soutien à la Commission contre la peine de mort https://www.peinedemort.org/document/11051 Le Canada a annoncé samedi son intention de se joindre au groupe de soutien de la Commission internationale contre la peine de mort, un groupe de 23 pays dirigé par l'Espagne. « Aux côtés de ces pays et d'autres membres de la communauté internationale, nous nous opposons systématiquement à la peine de mort », a souligné le ministre des Affaires étrangères François-Philippe Champagne, dans un communiqué à l'occasion de la journée mondiale contre la peine capitale. M. Champagne a jugé « encourageante » l'augmentation du nombre de pays qui abandonnent la peine de mort, saluant notamment la « récente avancée du Kazakhstan vers l'abolition de cette peine ». Il a réaffirmé la ferme opposition du Canada à la peine capitale, une « pratique cruelle, inhumaine (qui) constitue un affront aux droits de la personne, en plus d'être un moyen de dissuasion inefficace contre le crime » La Commission internationale contre la peine de mort est un organisme indépendant qui milite en faveur d'un moratoire universel sur la peine de mort et son abolition à terme. Elle est soutenue et financée par un groupe de 23 pays, dont l'Algérie, plusieurs pays européens, l'Argentine, le Mexique, les Philippines, la Turquie et le Togo.
« Aux côtés de ces pays et d'autres membres de la communauté internationale, nous nous opposons systématiquement à la peine de mort », a souligné le ministre des Affaires étrangères François-Philippe Champagne, dans un communiqué à l'occasion de la journée mondiale contre la peine capitale.

M. Champagne a jugé « encourageante » l'augmentation du nombre de pays qui abandonnent la peine de mort, saluant notamment la « récente avancée du Kazakhstan vers l'abolition de cette peine ».

Il a réaffirmé la ferme opposition du Canada à la peine capitale, une « pratique cruelle, inhumaine (qui) constitue un affront aux droits de la personne, en plus d'être un moyen de dissuasion inefficace contre le crime »


La Commission internationale contre la peine de mort est un organisme indépendant qui milite en faveur d'un moratoire universel sur la peine de mort et son abolition à terme. Elle est soutenue et financée par un groupe de 23 pays, dont l'Algérie, plusieurs pays européens, l'Argentine, le Mexique, les Philippines, la Turquie et le Togo.]]>
https://www.peinedemort.org/document/11051 Sat, 10 Oct 2020 00:00:00 +0000 Agence mondiale d'information - AFP
Le Canada va rejoindre les pays qui soutiennent la Commission internationale contre la peine de mort https://www.peinedemort.org/document/11061 A l'occasion de la journée mondiale contre la peine de mort, le Canada annonce qu'il va rejoindre le groupe de soutien à la Commission internationale contre la peine de mort. https://www.peinedemort.org/document/11061 Sat, 10 Oct 2020 00:00:00 +0000 Sophie Fotiadi