La peine de mort dans le monde — Unicef https://www.peinedemort.org/rss/organisation?id=92 Unicef : tous les documents concernant la peine de mort. fr Sophie Fotiadi <sophie.fotiadi@peinedemort.org>, 2020 Sun, 26 Jan 2020 20:24:09 +0000 Tue, 07 May 2019 17:47:22 +0000 120 L'Unicef s'alarme de l'exécution de mineurs en Arabie saoudite et en Iran https://www.peinedemort.org/document/10497 Amman, 3 mai 2019 (AFP) - - Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) s'est dit alarmé par les informations faisant état d'exécutions de cinq mineurs ces deux dernières semaines en Iran et en Arabie saoudite. "En République islamique d'Iran, d'après des informations obtenues, deux garçons de 17 ans ont été exécutés dans une prison --où ils étaient apparemment détenus-- à Chiraz, dans le sud du pays", a indiqué jeudi l'Unicef, dans un communiqué. Les familles et avocats des garçons n'ont pas été informés par avance de leur sentence, a poursuivi l'Unicef. "Dans le royaume d'Arabie saoudite, des informations obtenues ont indiqué que trois garçons condamnés à mort auraient été exécutés le 23 avril", a ajouté l'Unicef, sans préciser leur âge. "L'Unicef est alarmée par les informations faisant régulièrement état d'exécutions d'enfants dans la région Moyen-Orient et Afrique du nord", a affirmé l'organisation, dénonçant une "claire violation des droits des enfants". La Convention de l'ONU sur les droits des enfants stipule que "ni la peine capitale ni l'emprisonnement à vie sans possibilité de libération ne doivent être prononcés pour les infractions commises par des personnes âgées de moins de dix-huit ans", a rappelé l'Unicef. L'Unicef a également souligné la nécessité du respect du droit à un procès équitable pour les mineurs accusés d'infractions. Fin avril, l'Arabie Saoudite a mis à mort 37 de ses citoyens condamnés pour "terrorisme", portant à plus de 100 le nombre de personnes exécutées dans le pays depuis le début de l'année, selon un décompte établi à partir de communiqués officiels. Dans son rapport mondial sur la peine de mort pour l'année 2018, l'ONG Amnesty International a indiqué que derrière la Chine (qui ne publie pas de statistiques), les pays ayant eu le plus massivement recours aux exécutions sont l'Iran (253 personnes exécutées) et l'Arabie saoudite (149).
"En République islamique d'Iran, d'après des informations obtenues, deux garçons de 17 ans ont été exécutés dans une prison --où ils étaient apparemment détenus-- à Chiraz, dans le sud du pays", a indiqué jeudi l'Unicef, dans un communiqué.

Les familles et avocats des garçons n'ont pas été informés par avance de leur sentence, a poursuivi l'Unicef.

"Dans le royaume d'Arabie saoudite, des informations obtenues ont indiqué que trois garçons condamnés à mort auraient été exécutés le 23 avril", a ajouté l'Unicef, sans préciser leur âge.

"L'Unicef est alarmée par les informations faisant régulièrement état d'exécutions d'enfants dans la région Moyen-Orient et Afrique du nord", a affirmé l'organisation, dénonçant une "claire violation des droits des enfants".

La Convention de l'ONU sur les droits des enfants stipule que "ni la peine capitale ni l'emprisonnement à vie sans possibilité de libération ne doivent être prononcés pour les infractions commises par des personnes âgées de moins de dix-huit ans", a rappelé l'Unicef.

L'Unicef a également souligné la nécessité du respect du droit à un procès équitable pour les mineurs accusés d'infractions.

Fin avril, l'Arabie Saoudite a mis à mort 37 de ses citoyens condamnés pour "terrorisme", portant à plus de 100 le nombre de personnes exécutées dans le pays depuis le début de l'année, selon un décompte établi à partir de communiqués officiels.

Dans son rapport mondial sur la peine de mort pour l'année 2018, l'ONG Amnesty International a indiqué que derrière la Chine (qui ne publie pas de statistiques), les pays ayant eu le plus massivement recours aux exécutions sont l'Iran (253 personnes exécutées) et l'Arabie saoudite (149).]]>
https://www.peinedemort.org/document/10497 Fri, 03 May 2019 00:00:00 +0000 Agence mondiale d'information - AFP