Peine de mort : Soudan du Sud

Plan du site

Soudan du Sud : Pays qui pratique la peine de mort

Les derniers communiqués et dépêches de presse

Les points marquants

31 octobre 2018 — Grâce présidentielle pour deux condamnés à mort au Soudan du Sud

Dans le cadre de la cérémonie pour la paix au Soudan du Sud, le président Salva Kiir a accordé sa grâce à deux hommes qui avaient été condamnés à mort en février 2018 : James Gatdet Dak, ancien porte-parole de l'opposition sud-soudanaise accusé de trahison et William Endley, ressortissant sud-africain accusé de conspiration.

29 novembre 2013 — Quatre exécutions annoncées en novembre dans le Soudan du Sud

Des associations ont annoncé l'exécution de quatre hommes condamnés à mort pour meurtre : deux ont été pendus à Juba le 12 novembre et deux autres à Wau le 18 novembre.
Le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme a réagi à ses exécutions tout en s'inquiétant des conditions dans lesquelles se sont tenus ces procès dans la mesure où le système pénal du Soudan du Sud est encore en chantier.
Pays :

Droit international — Soudan du Sud

Les engagements internationaux en matière de peine de mort

Traité Ratification
Adhésion
Signature
Convention relative aux droits de l'enfant 23 janvier 2015

Les acteurs de l'ONU et la peine de mort dans ce pays

D'autres acteurs intervenant sur la peine de mort dans ce pays

Historique — Soudan du Sud

Dans ses derniers rapports annuels sur les "condamnations à mort et exécutions" depuis 2010, Amnesty International a recensé pour le Soudan du Sud :
- au moins 1 condamnation à mort en 2011, des condamnations en 2012, au moins 16 en 2013, des condamnations en 2014, au moins 17 en 2015, des condamnations en 2016, au moins 16 condamnations en 2017 ;
- 5 exécutions capitales en 2011, au moins 5 en 2012, au moins 4 en 2013, au moins 5 en 2015, des exécutions en 2016, 4 exécutions en 2017.

Autres pages liées