Plan du site

Condamnation à mort confirmée pour l'islamiste Amrozi

dépêche de presse du 16 septembre 2003 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Thème :
Une cour d'appel a confirmé la peine de mort prononcée en août contre l'islamiste indonésien Amrozi pour sa participation à l'attentat de Bali, a annoncé mardi un avocat du condamné. Les défenseurs d'Amrozi ont l'intention de déposer un recours contre cette condamnation devant la Cour suprême, a précisé cet avocat, Wirawan Adnan. «La loi dit que nous avons sept jours pour déposer (un recours) et nous allons user de ce droit», a-t-il dit.

Amrozi, un mécanicien de 41 ans, avait été condamné à mort le 7 août pour sa participation à l'attentat de Bali, qui avait fait 202 morts, en majorité des touristes étrangers, le 12 octobre 2002 Il avait notamment acheté le fourgon et une tonne de produits chimiques ayant servi à l'attentat.

Amrozi, surnommé le «terroriste souriant», a été le premier des 34 accusés de l'attentat de Bali à être condamné à mort. Il avait accueilli son verdict avec un large sourire, après avoir expliqué ne pas avoir peur de la mort. Les condamnés à mort sont fusillés en Indonésie.

Le cerveau présumé de l'attentat, Imam Samudra, a été condamné à mort à son tour la semaine dernière. Il a aussi fait appel.

L'attentat de Bali a été attribué à la Jamaah Islamiyah, un réseau fortement soupçonné de liens avec al-Qaïda, et qui veut établir un Etat islamique sur une partie de l'Asie du Sud-est. Cette attaque reste la plus meurtrière depuis celles du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Imam Samudra a justifié l'attentat au nom du «jihad» (guerre sainte) contre les Etats-Unis et leurs alliés.

Le 12 octobre 2002, un attentat suicide dans un restaurant et l'explosion d'un fourgon piégé de plus d'une tonne de produits chimiques et de TNT contre une discothèque avaient tué 202 personnes, dont 88 Australiens, 38 Indonésiens, 22 Britanniques et 7 Américains. L'attentat avait suscité une vague d'horreur en Indonésie, premier pays musulman au monde par sa population, et dans le monde. Il avait entraîné un changement radical d'attitude de Jakarta face aux réseaux extrémistes. Les autorités niaient auparavant toute existence d'un réseau terroriste dans ce vaste archipel de 212 millions d'habitants, dont près de 90% sont musulmans.
Partager…

Données techniques

ID453
Type de document (code)depeche
TitreCondamnation à mort confirmée pour l'islamiste Amrozi
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication16 septembre 2003
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + terrorisme
ZonegéosIndonésie