Plan du site

Tarek Aziz demande le pardon présidentiel

dépêche de presse du 22 novembre 2010 - Associated Press - AP
Pays :
Thème :
BAGDAD (AP) — Les avocats de Tarek Aziz, l'ancien ministre des Affaires étrangères de Saddam Hussein, ont annoncé lundi qu'ils allaient demander la grâce présidentielle pour lui éviter d'être exécuté.

Me Giovanni Di Stefano a expliqué que l'équipe de défense de Tarek Aziz va solliciter la grâce présidentielle plutôt que de faire appel de sa condamnation à la peine de mort le mois dernier pour les persécutions contre les partis politiques chiites, sous le régime de Saddam Hussein.

"Cela pourrait être la solution diplomatique que les gens attendent", a avancé Giovanni Di Stefano. Tarek Aziz "ne veut pas de régime particulier parce qu'il est chrétien. Il voit dans le pardon une étape vers la réconciliation de l'Irak". "Assez de gens ont été tués, assez de gens ont été exécutés", a-t-il ajouté.

C'est un choix juridique risqué étant donné que le président Jalal Talabani a accordé très peu voire pas de grâce au cours de son premier mandat de cinq ans. Mais le Vatican et d'autres pays d'Europe ont également demandé l'amnistie pour Tarek Aziz, le seul Chrétien dans le cercle proche de l'ancien dictateur irakien.

La semaine dernière, le président irakien avait prévenu qu'il ne signerait pas le décret pour l'exécution de Tarek Aziz, expliquant qu'il jugeait que c'était mal d'exécuter le Chrétien âgé de 74 ans.
Partager…

Données techniques

ID4732
Type de document (code)depeche
TitreTarek Aziz demande le pardon présidentiel
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication22 novembre 2010
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsPressions pour obtenir la grâce de Tarek Aziz en Irak
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur)
CondamnésTarek Aziz
Mots-clefsprésident + procédure + réactions internationales
ZonegéosIrak